Accueil / Placer son argent / Bilan de mes fonds euros et perspectives en 2014

Bilan de mes fonds euros et perspectives en 2014

Bilan de mes fonds euros et perspectives en 2014Chaque début d’année est l’occasion pour les assureurs de faire connaître les rendements des fonds euros de leur assurance vie respective. Ainsi, il est également temps pour moi de dresser un bilan de l’année passée ainsi que les perspectives envisagées pour mes contrats d’assurance vie.

  1. Bilan de 2013
  2. Indicateurs de solidité
  3. Perspectives en 2014

Bilan de 2013

D’après les résultats parus, le taux de rémunération moyen des fonds euros en 2013 est autour de 2,7% environ, soit 0,2% de moins que l’année dernière.

Cette année, mes contrats d’assurance vie sur internet ont encore été très performants :

Assurance vieFonds eurosPerformances 2012Performances 2013Différence
ING DirectEurossima3,42%3,35%-0,07%
FortunéoSuravenir Rendement3,60%3,45%-0,15%
FortunéoSuravenir Opportunités4,05%4,05%

Si vous souhaitez consulter les performances de tous les contrats, c’est par ici.

Personnellement, je suis totalement satisfait de mes deux contrats internet d’assurance vie 🙂

Indicateurs de solidité

« Oui mais est-ce que cela va durer ? » peut-on légitimement se demander, sachant qu’une baisse des rendements obligataires est attendue pour les années à venir.

En effet, il est possible pour les assureurs de doper durant quelques années le rendement de leur fonds euros en piochant dans leurs économies. Ainsi, il convient de prêter attention à quelques indicateurs afin d’en vérifier la solidité réelle.

Le premier indicateur intéressant s’appelle le PPE « provision pour participation aux excédents » : c’est une réserve constituée selon la volonté des assureurs avec les participations aux bénéfices des années précédentes. L’assureur a 8 ans pour verser les bénéfices d’une année à ses bénéficiaires et grâce au PPE, il peut améliorer le rendement lors des mauvaises années ou bien en conserver une partie lors des années fastes.

Le second indicateur est la réserve de capitalisation qui est alimentée par les gains ou les pertes intervenus lors des cessions des obligations, qui composent à plus de 80% les fonds euros. Cette réserve, qui appartient aux assureurs, permet de se prémunir face à une remontée des taux d’intérêts (et donc d’une baisse des prix des obligations).

Ainsi, ces deux indicateurs permettent d’évaluer la richesse emmagasinée des fonds euros et surtout leur solidité future.

Perspectives en 2014

Voici la valeur des deux indicateurs début 2013 (dernière date connue) pour mes contrats :

Fonds eurosPPE *Réserve de capitalisation *Total *
Eurossima (ING Direct)3,24%0,29%3,53%
Suravenir (Fortunéo)0,88%0,43%1,31%

* En pourcentage de l’encours total

Les données proviennent du site goodvalueformoney.

A l’aide de ce tableau, on se rend compte que le fonds Eurossima semble conserver un matelas financier très confortable avec 3,24% de PPE à redistribuer dans le futur à ses assurés, soit quasiment une année de bénéfices.

Ces dernières années, les fonds Suravenir ont généré d’excellentes performances, meilleures que celles du fonds Eurossima. Néanmoins, en analysant les deux indicateurs, on peut remarquer qu’ils possèdent un matelas de sécurité assez mince. Que se passera t-il dans l’avenir lorsqu’une remontée des taux d’intérêt se produira ?

Personnellement, je n’en sais rien mais par précaution, j’alimente équitablement mes deux assurances vie sachant :

Il faut savoir se diversifier pour éviter certaines déconvenues 🙂

Note importante : en allant sur le site de Fortunéo, j’ai remarqué un message intéressant :

A compter du 2 avril 2014, pour pouvoir souscrire au fonds en euros Suravenir Opportunités, chaque versement (initial, libre et programmés) doit comporter au minimum 25% de supports en unités de compte (UC). Cela signifie aussi que vous pouvez investir jusqu’à 75% de chaque versement sur le fonds en euros Suravenir Opportunités.

C’est clairement une mauvaise nouvelle pour les gens qui, comme moi, n’utilisent pas les fonds risqués mais seulement les fonds euros garantis. Je pense que le fonds Suravenir Opportunités a tellement eu de succès que Fortunéo en profite pour booster ses unités de compte.

A bientôt !

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

13 commentaires

  1. Salut Phil,

    Article très intéressant car il se base sur l’avenir des fonds euros avec des indicateurs commun et fiable.

    Pour avoir une vue globale, il faudrait également comparer l’allocation d’actifs et la qualité de chaque actifs.
    Ce qui est possible dans le premier cas, pas dans le second.

    J’en conclus aussi, je ne sais pas si toi c’est pareil, que Suravenir partage beaucoup de sa performance tout de suite.
    Alors qu’Eurossima garde des réserves pour l’avenir.
    Et c’est donc pour cela que le premier fait de meilleures performances.

    Par contre en cas de gros retournement du marché, Eurossima pourra amortir là où Suravenir le pourra moins.
    Ce qui risque d’inverser les choses.

    Tu as bien fait de jouer la sécurité entre deux assureurs.
    Je fais de même avec 4 assureurs. Chacun a une gestion bien à lui pour les performances actuelles et à venir.

    Nous verrons dans quelques temps qui a eu raison parmi eux 😉 .

    Marc.

    • Bonjour Marc,

      Je vois que nous supposons les mêmes choses 🙂

      Les fonds euros Suravenir se comportent extrêmement bien depuis quelques années mais que se passera t-il si les taux d’intérêts remontent ?
      Niveau répartition sur mes fonds euros, j’ai 2/3 chez Suravenir Opportunités, 1/4 sur Eurossima et le reste sur Suravenir Rendement.

      D’ailleurs, je viens de remarquer que Fortunéo a fait évoluer les conditions de versement du fonds Opportunités. J’ai ajouté le détail en fin d’article.
      J’ai bien fait de faire de gros versements quand c’était sans conditions 🙂

      Cordialement,
      Phil

  2. Bonjour,

    Décidemment, je ne finirais jamais d’en apprendre grâce à ce blog. PPE et Réserve de capitalisation ?!? La finance est définitivement trop complexe pour moi alors merci pour ces précieux articles 🙂

    Cordialement
    Jay

  3. En complément de l’analyse des réserves, il me semble surtout important de vérifier quel est le moteur de performance des fonds en Euros dans lesquels on a investi. Car après tout c’est ce qui va déterminer la rentabilité à venir.

    On peut aujourd’hui en dénombrer 3 types:

    -les fonds en Euros classiques, ont un moteur de performance « obligataire » >>> et là c’est le drame, car les obligations ne rapportent plus rien du tout (environ 2.3 % pour l’emprunt d’Etat de la France à 10 ans par exemple)

    -les fonds en Euros « dynamiques » vont investir une part significative de leurs actifs en actions:
    http://www.touslesplacements.com/blog/placements-financiers/assurance-vie/fonds-euros-nouvelle-generation-fonds-euro-dynamiques/

    -les fonds en Euros « immobilier », se positionnent eux sur des murs de commerces ou de bureaux:
    http://www.touslesplacements.com/blog/placements-financiers/assurance-vie/fonds-euros-nouvelle-generation-euro-immobilier/

    -les fonds en Euros « opportunistes », qui vont pouvoir aller investir soit en actions, soit en immobilier, au gré des opportunités
    http://www.touslesplacements.com/blog/placements-financiers/assurance-vie/fonds-euros-nouvelle-generation-opportunistes/

  4. Salut Phil,

    J’ai découvert ton site il y a quelques jours, je continue de le découvrir pour améliorer ma culture financière, je suis très satisfait de la qualité de ton site, clair, simple, bravo !

    Pour revenir à l’assurance vie, j’ai quelques questions au sujet de ton article. J’ai 70 000 euros « à placer », et comme je débute, je vais y aller de manière très prudente !

    A ce jour, j’ai ouvert 2 assurances vie , 1 chez ING sur le fonds 100% euros et 1 chez fortunéo (idem 100%), histoire de rentrer en douceur. 2 X 10 000 euros

    Pour info, la plupart de mes autres livrets sont full (Livret A, PEL presque plein). Mon CEL est à 300 euros environ, je n’ai pas de LDD.

    Donc à ce jour, il me reste 50 000 euros à placer, Je ne sais pas encore comment placer ses 50 000 euros. Sachant que j’ai un profil prudent mais je suis prêt pour l’une de mes assurances vie à partir sur un profil équilibré (juste au dessus de prudent).

    Et peut-être réserver une part de cette somme sur un PEA ou un compte titre , mais là j’ai encore besoin d’apprendre donc pas question pour le moment.

    Aussi, j’ai plusieurs questions (en vrac, je suis désolé).

    * La part d’obligations dans une assurance vie est elle considérée comme une part risquée comme les actions ?

    * En gestion sous mandat, fortunéo m’a indiqué qu’ils faisaient 2 ou 3 arbitrages par an (28 euros/an), est-ce vrai ?
    Parmi les autres formules (idem chez ING), il y a la gestion profilée et la gestion libre. Admettons que j’ai le temps de gérer mes comptes, est-ce que je peux prétendre à obtenir les mêmes résultats qu’avec une gestion sous mandat ? Moyennant une perfection dans mon apprentissage 😉 bref, que penser de la gestion sous mandat, solution de facilité ou vrai intérêt (mini 20 000 euros chez ING, 30 000 euros chez Suravenir opportunités)

    * Enfin, dans ton article, tu dis que tu as 2 assurances vie, mais n’est-ce pas plutôt 3 ? (ING, Suravenir Rendement ET Suravenir Opportunités), je n’ai pas bien saisi.

    J’ai 34 ans, un projet immobilier possible sous 4 ans.

    Merci pour ton éclairage.

    Bonne journée,

    Pierre-O

  5. Oups, je me suis trompé sur les arbitrages, c’est 28 euros PAR arbitrage chez Fortunéo

    • Bonjour Pierre-O,

      Tout d’abord, merci pour les compliments.

      1) Vous parlez des obligations au sein des fonds euros ou bien des fonds obligataires ?

      D’une manière générale, si l’état ou l’entreprise qui a émis l’obligation fait faillite, alors le capital prêté ne sera pas remboursé, ni les intérêts restants.

      Donc dans le cadre d’un fonds obligataire, on peut effectivement perdre de l’argent si de nombreuses obligations rencontrent des problèmes de remboursement.

      Dans le cadre des fonds euros, le capital est garanti : si l’assureur perd de l’argent avec les obligations qu’il gère, il encaissera la perte et vous toucherez 0€ d’intérêt pour l’année. Bien sûr, si ces pertes s’enchaînent durant plusieurs années, l’assureur pourra rencontrer à son tour quelques difficultés.

      Je pense que croire au risque zéro quel que soit le placement est un peu naïf : aussi bien les entreprises que les états peuvent rencontrer de graves difficultés. Il suffit de regarder la dernière crise pour s’en rendre compte. Il faut simplement en être conscient 🙂

      De plus, imaginons que je vous propose de me prêter 100€ aujourd’hui et de vous le rendre dans 1 an avec 2% d’intérêts. Ce placement est-il sans risque ? Non.
      Si l’inflation durant la période s’élève à 3%, vous aurez perdu du pouvoir d’achat, même si le capital aura au final augmenté.

      2) A vrai dire, je n’ai jamais utilisé la gestion sous mandat, car j’utilise la gestion libre.

      La gestion sous mandat c’est confier son assurance vie à un fonds qui va gérer d’autres fonds.

      C’est très personnel mais je n’aime pas les fonds risqués car:
      1) la majorité des fonds a du mal à battre les indices boursiers de référence sur le long terme (en déduisant les frais de gestion) : pourquoi ne pas prendre un tracker qui réplique les indices dans ce cas (avec moins de frais en plus) ?
      2) la seule chose dont on est sûr c’est de payer X% en frais chaque année sans pour autant être certain de réaliser une performance honorable.

      Soit je ne veux pas « risquer » mon capital, et je le mets au chaud sur mes fonds euros : le rendement sera un poil mieux que l’inflation mais je conserve mon pouvoir d’achat.
      Soit je veux investir et prendre des risques, et je le fais par moi même en achetant des actions/obligations. Mais ça demande du temps, du travail et un certain caractère.

      Au pire du pire, si je voulais investir passivement, j’achèterai un tracker sur l’indice monde.

      Imaginons que tu risques ton capital, et que la bourse traverse une zone de turbulence (c’est tout à fait normal) : -25% sur les 4 prochaines années.
      Tu vas réagir comment ?

      La première question à se poser c’est : es-tu prêt à perdre le capital que tu vas « risquer » ?
      Car si tu en as besoin ensuite pour tes investissements immobiliers, il ne faut pas risquer cette somme car le délai est à mon sens trop court (4 ans).

      Quand j’investis en bourse, c’est pour un horizon de 10 ans, avec du capital dont je n’ai vraiment pas besoin.

      C’est un avis certes très tranché mais c’est le mien 🙂

      3) Non, j’ai bien 2 contrats d’assurances vie. Celui chez Fortunéo me permet d’avoir accès à 2 fonds euros (Suravenir)

      Cordialement,
      Phil

  6. Je parlais en effet des obligations sur les fonds en euros, j’ai eu un complément à ta réponse sur l’un de tes articles que j’ai lu attentivement :

    http://culturefinanciere.com/quest-ce-quune-obligation/

    Clair, simple, très bien fait !

    Je pense que pour le moment je vais compléter mes 2 AV, continuer de me former et d’apprendre, je partirai sur une gestion libre voire profilée à l’avenir.

    On n’est jamais mieux servi que par soi-même, même si parfois un peu d’aide ça sert aussi !

    Ensuite, tu rappelles quelques principes élémentaires mais ô combien importants que je trouve très intéressants comme le risque 0 qui n’existe pas ainsi que l’acceptation par le souscripteur d’un PEA (entre autre) à perdre sa mise. C’est de la psychologie mais c’est très important. On m’en avait parlé aussi pour le forex….

    Enfin, tu parles de tracker, j’ai du mal à voir de quoi il s’agit, j’ai entendu parler d’indices ( ??), est ce que tu as un lien qui permet de comprendre de quoi il s’agit stp ?

    Encore merci pour ta réactivité et ton aide !!

    Pierre-O

  7. Bonjour Phil,

    Je suis Terry, un ami du blog et du club de l’IF, dont je suis les enseignements et la pratique depuis très peu de temps.

    Ce commentaire pour te dire que voici un excellent article fouillé, approfondi et éclairant, sur cette question de la PPE à laquelle peu d’investisseurs pensent : or tu démontres bien, arguments à l’appui, quelle importance cette question revêt, et combien la « surperformance » d’un contrat Euro ces deux dernières années ne sera pas forcément aussi conséquente d’ici quelques années. En vérité, les premiers pourront devenir les derniers… Autrement dit, comment bien veiller, lorsqu’on choisi un investissement, à inventorier et analyser TOUS les aspects de cet investissement car le diable se niche dans les détails !

    Et pour apporter un peu de valeur ajoutée à cette discussion, voici des informations complémentaires :

    1) Pour ce qui concerne ton dernier point, les 75% sur le fonds opportunités avec 25% forcés sur les UC, voici une info clé : deux conseillers différents Fortunéo eus au téléphone à quelques mois d’intervalle m’ont chacun bien confirmé que tu dois effectivement verser 25% en UC pour pouvoir verser sur le fonds opportunités.

    Mais, si tu veux absolument protéger ces 25% de l’expososition aux marchés, tu peux librement et sans limite ni condition, les réarbitrer immédiatement dans la foulée sur le fonds Suravenir Rendement. Peut-être ont-ils voulu booster les UC, oui, mais ils ont aussi veillé à protéger le fonds Rendement en s’assurant de cette manière qu’au minimum 25% des avoirs, au pire, finiraient sur Rendement : le fonds Rendement serait littéralement vampirisé et tué sur place, vidé de tous ses avoirs, si on pouvait verser librement 100% de ses avoirs sur Opportunité, ou si l’on pouvait arbitrer librement du fonds Rendement vers le fonds Opportunités.

    2) Un autre point à prendre en considération pour encore mieux gérer ses avoirs en AV et les protéger : dès lors qu’on possède des sommes supérieures à 70.000€ à placer en AV, il faut prendre en compte qu’en cas de faillite, un particulier n’est couvert qu’à concurrence de 70.000€. Quel que soit le distributeur (banque, courtier…), une assurance vie est couverte jusqu’à 70.000€ par personne, POUR TOUS LES CONTRATS DÉTENUS CHEZ UN MÊME ASSUREUR.

    Si tu as 140.000€ à placer en AV, il peut donc être judicieux de ne pas tout mettre sur le même contrat, Fortunéo en l’occurrence, à la seule recherche du meilleur rendement du fonds euro, mais d’en placer 70.000€ chez Fortunéo, et 70.000€ sur un contrat d’AV dont la maison d’assurance, quel que soit le distributeur de l’AV, ne soit pas la même que celle de Fortunéo (Suravenir en l’occurrence). En faisant ainsi, si tu possèdes deux contrats de 70.000€, l’un chez Suravenir l’autre chez, je dis n’importe quoi, Générali par exemple, en cas de faillite systémique, tu récupèreras tes 140.000€. Si tu possèdes un seul contrat d’AV avec 140.000€ chez Suravenir, tu ne récupèreras que 70.000€.

    J’espère que mes propos, et leurs implications, sont assez clairs !

    Bien aimablement, et merci pour la qualité de ton article et de ton blog en général.

    • Bonjour Terry,

      Merci pour ce sympathique commentaire, argumenté qui plus est 🙂

      1) Je ne connaissais pas cette astuce d’arbitrage : c’est excellent, merci !
      Je pensais naïvement qu’il y avait une vérification comme lors des versements…
      De toutes façons, quand j’ai appris l’arrivée de cette limitation, je me suis empressé d’y faire un gros versement.

      2) Effectivement, je connaissais cette limite de 70 000€ de garantie par personne par assureur. Et pour l’instant, j’ai encore de la marge 🙂
      Et à vrai dire, même dans un futur lointain, je me vois mal placer autant d’argent sur des supports garantis.

      Bon week end,
      Phil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge