Accueil / Débuter en Bourse / Comprendre les amortissements comptables facilement

Comprendre les amortissements comptables facilement

Comprendre les amortissements comptables facilementIl y a deux semaines, je vous avais exposé l’utilité des amortissements comptables : ils permettent d’étaler le paiement d’un investissement durant sa durée de vie afin de traduire son usure et donc sa perte de valeur comptable.

Aujourd’hui, j’ai souhaité vous montrer comment se déroule un amortissement comptable au niveau du bilan financier et du compte de résultat d’une entreprise 🙂

  1. L’investissement
  2. Le principe d’amortissement
  3. L’amortissement au fil des ans

L’investissement

Prenons un exemple extrêmement simple : une entreprise qui vient d’être créée avec un capital initial de 100 000€ apporté par les actionnaires.

Voici son bilan financier à sa création :

Actif (emplois)Passif (ressources)
Trésorerie100 000€Capital social100 000€

Un bilan étant toujours équilibré (actif = passif), le capital apporté par les actionnaires (passif) se retrouve au niveau de la trésorerie de l’entreprise (actif) pour le même montant.

Ensuite au premier jour de l’exercice, l’entreprise décide d’investir dans des machines pour un montant de 50 000€.

Voici son bilan financier après son investissement :

Actif (emplois)Passif (ressources)
Machines50 000€Capital social100 000€
Trésorerie50 000€

Les 100 000€ de trésorerie se transforment en 50 000 € immobilisés dans les machines et 50 000€ de trésorerie restante.

Le principe d’amortissement

Afin de bien comprendre les mécanismes de l’amortissement comptable, nous allons prendre comme hypothèse que l’entreprise ne va réaliser aucune activité (pas de ventes, ni de charges) et qu’elle va simplement se contenter d’attendre afin d’amortir son investissement dans les machines.

Commençons par établir le tableau des flux de trésorerie qui matérialise les mouvements d’argents réalisés par l’entreprise sur la période.

Tableau des flux de trésorerie sur la période …Montant
Flux de trésorerie générés par l’exploitation (aucune activité)0
Flux de trésorerie générés par les investissements (achat des machines)– 50 000 €
Flux de trésorerie générés par le financement (apport des actionnaires)100 000 €
Variation de la trésorerie50 000€

On remarquera bien entendu que l’investissement dans les machines a été payé intégralement au moment de l’achat : 50 000€ de trésorerie ont quitté les caisses de l’entreprise pour financer l’investissement.

Passons maintenant au calcul du résultat de l’entreprise en dressant un compte de résultat. Ici, la philosophie de ce document est complètement différente de celle du tableau des flux de trésorerie.

En effet, le compte de résultat recense les produits (les enrichissements) et les charges (les appauvrissements) de l’entreprise.

Résultat de l’exercice = Somme des produits – somme des charges

L’entreprise ne vendant rien, la somme de ses produits sera de 0.

Etant donnée qu’elle n’a aucune activité, son unique charge sera constituée de l’amortissement des machines acquises.

En effet, un investissement n’est pas une charge en soi : on échange simplement de l’argent contre un actif de même valeur. Cependant, cet investissement va perdre de la valeur au fil des années : cette perte de valeur constituera quant à elle une charge qui sera visible dans le compte de résultat. C’est le principe des amortissements comptables.

On va imaginer que les machines ont une durée de vie de 10 ans. Ainsi chaque année, l’amortissement linéaire des machines sera de : 50 000 € / 10 ans = 5 000€. Ce montant sera donc une charge calculée qui sera ajoutée au compte de résultat dans la catégorie « Dotations aux amortissements » et qui matérialisera la perte de valeur comptable de cet actif.

Résultat de l’exercice = 0 – 5 000 = – 5 000€

L’entreprise enregistre ainsi un premier résultat négatif (une perte) de 5 000 €.

L’amortissement au fil des ans

Voici son bilan financier à la fin de sa première année d’existence :

Actif (emplois)Passif (ressources)
Machines45 000€Capital social100 000€
Trésorerie50 000€Réserves et résultat– 5 000€

Le résultat net (-5000€) a été intégré dans le passif du bilan dans la catégorie « Réserves et résultat ». Les machines, ayant perdues de la valeur, sont amorties de 5 000€ faisant passer leur valeur nette à 45 000€ (50 000€ – 5000€).

Le résultat de -5 000€ sera identique pendant la durée d’amortissement des machines, c’est à dire les 10 prochaines années.

Attendons encore un an et de plus, et regardons le bilan après 2 années d’amortissement :

Actif (emplois)Passif (ressources)
Machines40 000€Capital social100 000€
Trésorerie50 000€Réserves et résultat– 10 000€

Le principe est exactement le même que l’année précédente : les pertes s’accumulent dans « Réserves et résultat » tandis que les machines sont amorties un peu plus.

Au bout des 10 ans, lorsque les machines seront complètement amorties, l’entreprise aura le bilan suivant :

Actif (emplois)Passif (ressources)
Machines0€Capital social100 000€
Trésorerie50 000€Réserves et résultat– 50 000€

On notera que l’amortissement des machines a ainsi diminué le résultat comptable de 50 000€ sur 10 ans : ainsi, on retrouve bien la somme dépensée initialement par l’entreprise.

Après 10 ans d’amortissement, les machines auront une valeur comptable de zéro. Dans la réalité, cela ne voudra pas dire qu’elles ne fonctionneront plus ou qu’elles seront inutilisables, c’est simplement un moyen imparfait pour traduire l’usure d’un bien immobilisé.

Ce point est notamment très intéressant pour les biens immobiliers présents dans un bilan. Généralement, ce type de bien est amorti sur une durée allant de 25 à 50 ans. Pensez-vous qu’à la fin de la durée d’amortissement, les biens immobiliers valent zéro ? C’est très rarement le cas, et généralement un immeuble en bon état acheté dans les années 70 possède aujourd’hui une forte probabilité de valoir bien plus que son prix d’achat intial (le montant brut non amorti au bilan).

Ainsi, de l’immobilier ayant une valeur comptable nette de 0€ au bilan peut valoir quelques milliers voire millions d’euros aujourd’hui. C’est ce que l’on appelle des actifs cachés, que l’on peut déceler en lisant attentivement les états financiers d’une entreprise, et ça permet parfois de réaliser d’excellents investissements 🙂

A bientôt !

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

6 commentaires

  1. Salut Phil,

    Pas mal le coup des actifs cachés !
    C’est vrai qu’on peut trouver de belles pépites si une entreprise a des biens immobiliers amortis depuis plusieurs années et qui ont pris beaucoup de valeurs.

    L’amortissement d’un ou de plusieurs appartements loués en meublés en LMNP est aussi très avantageux.
    C’est vrai qu’on y pense pas tout de suite mais on peut économiser par mal avec ça.

    A bientôt,
    Marc.
    Article récent de Marc @ Mieux gérer son argent : Les 12 dépenses contraintes que vous pouvez faire baisserMy Profile

  2. Bravo pour cet article, tout est très bien expliqué ! J’ai lu l’ensemble avec beaucoup d’intérêt et je me suis dit (avant d’arriver au dernier paragraphe) que comptablement c’est une chose et dans la réalité, ce n’est pas forcément le reflet en pensant justement à l’immobilier ou encore à des machines qui valent plus d’occasion après plusieurs années que neuves (notamment avec les délais de livraison pour certaines gammes).

    Je crois que certains profs de gestion et de compta devraient venir sur ton site apprendre avant d’enseigner à leurs élèves ! 😉
    Article récent de InvestMan : Batiwiz, le « vente-privée » pour ses chantiersMy Profile

    • En fait, pour faire apprécier les cours de comptabilité aux élèves, il faudrait leur montrer des cas pratiques où cette matière est indispensable… Comme l’analyse des fondamentaux des entreprises.
      Personnellement, avec du recul, je suis très content d’avoir suivi des cours de compta. Ça m’aide beaucoup en tant qu’investisseur 🙂

      Merci pour vos commentaires !
      Phil

  3. Très bon article qui explique de manière simple comment fonctionne l’amortissement, Bravo!!!

    Martin
    http://www.investir-a-la-bourse.com

  4. Merci pour cet article. Il est très clair et bien illustré! Pour atteindre une valeur nette zéro il faut quand même attendre quelques années!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge