Accueil / Placer son argent / Comprendre l’impôt sur le revenu simplement

Comprendre l’impôt sur le revenu simplement

Impôts sur le revenuEn voyant le titre de cet article, je vous entends déjà souffler.

« Pfff, la fiscalité j’y comprends pas grand chose… »

La fiscalité française n’est pas aisée, c’est certain.
Si vous vous intéressez à tout ce qui touche de près ou de loin à l’argent, il va falloir comprendre à minima la fiscalité qui y est associée.

Vous voulez un exemple ?
Vous souhaitez effectuer un retrait d’argent de votre assurance vie.
Vous remplissez le formulaire de demande de rachat partiel et on vous demande :

Je choisis l’option fiscale :
- Prélèvement Forfaitaire Libératoire.
- Déclaration des produits dans le revenu imposable.

En connaissant votre taux d’imposition, vous pourrez déduire si le prélèvement forfaitaire libératoire est intéressant pour vous ou pas. Le but est bien entendu de payer le moins d’impôts possible !

En quelques mots…

Lorsque vous percevez des revenus (liés à votre travail, à vos placements, à vos appartements…), l’Etat vous en prélève une partie pour assurer son fonctionnement.

En France, plus d’un ménage sur deux paye l’impôt sur le revenu.
Il représente environ 20 % des recettes de l’Etat français, loin derrière la TVA (51%), mais devant l’impôt sur les sociétés (18%).

Recettes de l'Etat 2011

Le calcul de cet impôt se fait selon un barème progressif dont les taux d’imposition sont décrits ci-dessous.

TranchesTaux d’imposition par part
Jusqu’à 5 963 €0 %
De 5 963 à 11 896 €5,5 %
De 11 896 à 26 420 €14 %
De 26 420 à 70 830 €30 %
Au-dessus de 70 830 €41 %


Chaque année, le barème de l’impôt sur le revenu est réajusté en fonction de l’inflation.

De la théorie à la pratique

La théorie c’est bien, mais un exemple c’est souvent plus parlant.

On va prendre comme hypothèse un couple marié qui a perçu 45 000 € de revenus lors de l’année 2011.

Tout d’abord, le calcul de l’impôt sur le revenu tient compte de vos frais professionnels (transport, nourriture).
Vous avez le choix entre une déduction forfaitaire de 10% ou la déduction de vos frais pour leur montant réel.
Pour faire simple, on va dire que notre couple a choisi l’abattement de 10%.

Ensuite, il faut déterminer le nombre de parts fiscales. En principe, chaque contribuable se voit attribuer une part et ses enfants une demi-part. Au sein d’un même foyer fiscal, le nombre de parts est ensuite additionné.
Dans notre exemple, le couple marié équivaut à 2 parts fiscales.

Pour simplifier les calculs, le couple ne bénéficiera pas de charges déductibles :-)

Nous avons maintenant toutes les informations nécessaires pour faire notre calcul.

Passons au calcul de l’impôt

On va détailler le calcul étape par étape :

1) Revenu net global = revenu brut global – charges déductibles : 45 000 – 0 = 45 000 €

2) Revenu net imposable = revenu net global – l’abattement (ou les frais réels) = : 45 000 – (45 000 * 10%) = 45 000 – 4 500 = 40 500 €

3) Détermination du quotient familial = revenu net imposable / nombre de parts : 40 500 / 2 = 20 250 €

4) Calcul de l’impôt brut :

On décompose le quotient familial selon les paliers définis ci-dessus.

Quotient familial

Quotient familial (QF) = 20 250 = 5963 + 5933 + 8354

On ventile selon l’imposition de chaque tranche :
Impôt brut pour une part = 5963 * 0% + 5933 * 5,5% + 8354 * 14%
= 0 + 326,32 + 1169,56
= 1495,88

Impôt brut pour le foyer fiscal = impôt brut pour une part * nombre de parts = 1495,88 * 2 = 2991,75 €

Enfin, pour calculer l’impôt net, il faut déduire certains montants dus au plafonnement du quotient familial, et à d’éventuelles décotes (pour les faibles revenus).
Notre couple n’entre pas dans ces critères.

On obtient ainsi : impôt net = impôt brut – décote – plafonnement du QF = 2991,75 € !

Vous pouvez vérifier les calculs en utilisant le site officiel.

Faire le bon choix fiscal

Utilisons notre nouvelle connaissance fiscale pour faire un choix d’imposition concernant les revenus financiers.

Notre couple doit déclarer une plus value de 1000 € soit sur l’impôt sur le revenu, soit au prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) au taux de 19%.

Si nos mariés optent pour l’impôt sur le revenu, leur quotient familial augmentera de 500 € = 1000 € / 2 parts.

Quotient familial après intégration de la plus value

Nouveau quotient familial = ancien quotient + plus value à déclarer par part = 20 250 + 500 = 20 750.

En regardant le barème, on constate que la plus value sera imposée à hauteur de 14% puisque l’on ne change pas de tranche.

Dans ce cas, il serait judicieux de choisir la fiscalité de l’impôt sur le revenu (14%) plutôt que celle du PFL (19%).

Et voilà !

Ok, ce n’est pas super simple mais avec un peu de méthode, on y arrive très bien.

L’objectif de cet article était de vous exposer les notions importantes à savoir concernant l’impôt sur le revenu, pas de faire de vous un expert !

Si vous voulez gérer votre argent correctement, il vous sera nécessaire d’appréhender les concepts de base de la fiscalité de votre pays :)

Vous économiserez sans doute de l’argent !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge