La bourse : un ticket de loterie ?

La bourse : un ticket de loterie ?Lorsque des personnes apprennent que je possède un portefeuille boursier, on me fait souvent la réflexion suivante :

Ah, tu joues en bourse ? Alors tu gagnes ?

Autant, j’ai l’impression qu’investir dans l’immobilier est une discipline noble et reconnue. Autant, investir en bourse est souvent considéré dans l’inconscient collectif comme acheter un ticket de tombola

Non, je ne JOUE PAS en bourse, j’investis dans des entreprises

  1. Un simple morceau de papier ?
  2. La peur de la volatilité
  3. Avoir une stratégie d’investissement

Un simple morceau de papier ?

Avant les années 1980, les titres financiers comme les actions ou les obligations se présentaient sous format papier.

Ces morceaux de papier représentaient bien plus que leur aspect physique :

  • une action est un titre de propriété d’une entreprise : le détenteur possède une partie du patrimoine et des bénéfices futurs de la société
  • une obligation matérialise une partie d’un emprunt émis par une entreprise : le détenteur percevra en retour des intérêts et le remboursement du capital à échéance

Aujourd’hui, tous les titres échangés sont désormais dématérialisés (au format numérique) : même si le format a changé et qu’acheter des titres est désormais à la portée de tous, la signification reste la même.

Les actions et les obligations permettent le financement de l’entreprise émettrice : le capital récolté sert à la création, à l’exploitation voire à l’expansion de cette dernière. Acheter une action c’est devenir propriétaire d’un morceau d’une entreprise. Acheter une obligation c’est participer à un emprunt d’une entreprise.

A mon sens, on est très loin du ticket de tombola…

La peur de la volatilité

J’ai l’impression que la bourse est perçue comme un énorme casino à cause principalement de la volatilité des titres financiers. Pourtant, la variation quotidienne du prix des titres reflète simplement l’évolution de l’offre et de la demande.

Imaginons un instant que les biens immobiliers soient côtés quotidiennement comme les titres financiers.

Vous achetez un appartement au prix du marché à 200 000€.

Le lendemain, le même type de bien s’échange désormais 5% moins cher car la conjoncture est difficile : le prix s’élève désormais à 190 000€.
Avez-vous perdu 10 000€ en un seul jour ? Bien sûr que non, vous possédez toujours le même bien et vous ne comptiez pas vendre dans l’immédiat.

Puis, le sur-lendemain une bonne nouvelle survient : une entreprise va s’implanter dans la région et va créer 10 000 emplois. Le prix des appartements semblables flambe et grimpe de 20%.
Avez-vous gagné 20% ? Bien sûr que non, vous possédez toujours le même bien et vous ne comptiez pas vendre dans l’immédiat.

Ce qui vous intéressera réellement c’est le prix pratiqué lorsque vous déciderez de vendre votre appartement. Tout le reste n’est que du bruit.

D’ailleurs, la volatilité peut devenir votre meilleure alliée sur les marchés financiers : elle peut créer des occasions uniques pour acheter des titres à des prix très intéressants lorsque plus personne n’en veut.

Avoir une stratégie d’investissement

Vous l’aurez compris la bourse n’est pas un jeu de hasard mais bien un moyen d’investir dans les entreprises. Il faudra néanmoins développer une certaine tolérance à la volatilité quotidienne des titres : rien de vous oblige à regarder les cotations chaque jour et rien ne vous oblige à vendre. Vous vous rendrez vite compte que votre pire ennemi en bourse ça sera vous-même

Comme pour l’investissement immobilier, il est nécessaire d’être capable d’évaluer la valeur réelle du bien (l’entreprise dans ce cas) proposé à la vente par les marchés financiers afin d’éviter d’acheter n’importe quoi à n’importe quel prix.

Enfin pour investir avec succès, il est primordial de se trouver une philosophie d’investissement adaptée à son profil et dans laquelle on a toute confiance.

A bientôt 🙂

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

34 Commentaires

  1. Je dois avouer que le niveau de connaissance financière en France est catastrophique. Bientôt, les magazines vont parler des actions du CAC 40 qui n’arrêtent pas de monter, et les Français vont se mettre à en acheter en masse, grâce à leur « conseiller » de leur banque à laquelle ils sont si fidèles depuis des décennies. Donc, je pense que nous entendrons encore longtemps les mêmes questions que vous mentionnez…

    • Bonsoir Hervé,

      Il me semble que c’est ce qu’il se passe actuellement : je vois de plus en plus de magazines avec des articles traitant des performances boursières « formidables » de 2013…
      Mais je reste convaincu que la volatilité de la bourse est le facteur qui fait très peur aux épargnants 🙂

      Cordialement,
      Phil

  2. Bonjour,

    Merci pour cet article, cela me permet de balayer du revers de la main un préjugé relativement ancré chez moi (placer en bourse = spéculer = jouer au loto, justement..)

    Caroline

    • Bonsoir Caroline,

      Pour moi, on peut jouer au loto quel que soit le type d’investissement : immobilier, financier, art, vin…
      Il suffit de ne pas trop savoir ce que l’on achète et ainsi on se remettre entièrement à la chance… comme au loto 🙂

      Cordialement,
      Phil

      • Bonsoir !

        C’est vrai ! Tout réside dans la manière dont on approche la chose… J’aime l’approche « j’investis dans des entreprises en lesquelles je crois ». J’ai beaucoup trop d’amis (pour qui investir est un jeu et une passion) qui vendent à chaque fois que l’action va mal.

        Merci pour ce site, il me permet d’enrichir ma (toute petite) culture financière et d’assimiler (lentement) les connaissances nécessaires pour être armée et prête à investir 🙂

        Cordialement,
        Caroline

      • Je suis ravi que mon site vous soit utile 🙂

        Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

        Cordialement,
        Phil

      • Bonjour,
        Je voudrais aussi répondre particulièrement à la remarque de Caroline, parce que je me sens très proche du « j’investis dans des entreprises en lesquelles je crois ». En fait, c’est bien le chemin qui m’a finalement amené à entrée sur les marchés.
        Je ne le remets pas en question, bien au contraire, mais je crois qu’il faut savoir l’amadouer.
        La bourse n’est pas non plus un lieu d’abnégation, et il faut équilibrer son portefeuille. Par exemple, je veux essentiellement rentrer dans des entreprises dîtes vertes (AUREA, ENVIRONNEMENT SA, etc) ou des biotech qui peuvent apporter des choses essentiels et nouvelles (DEINOVE, CARBIOS). Mais le risque est grand et les gains souvent assez mince. J’ai subi des pertes, certaines entreprises même ne sont plus là (BIONERSIS). Je crois qu’il ne faut pas hésiter, avec des choix draconiens et en particulier de solidité de l’entreprise, de diversifié même dans des entreprises qui ne nous apportent rien en terme de valeur personnel. Question de sécurité à travers un équilibre sur l’ensemble du portefeuille. Mais aussi, je dois l’admettre, ce sont les autres secteurs qui m’ont permis d’avoir des gains, de comblé les pertes, ainsi que d’éviter l’érosion de l’inflation.
        En un mot : diversification aux services de ce qu’on a envi de soutenir.
        Cordialement et bonne journée.
        Gilles

      • Bonjour Phil (et les autres) !

        La bourse ce n’est pas le loto, mais beaucoup de personnes la voient comme une loterie. C’est aussi ce que véhiculent les films sur la bourse (Wall Street and co). Les traders font fortune sur UN COUP !

        Il faut effectivement avoir une stratégie et un ou plusieurs systèmes de trading.

        Les méthodes qui gagnent en bourse (à base d’analyse technique) fonctionnent aussi avec d’autres actif.

        Récemment j’ai vu à la télé un reportage dans lequel on voyait derrière la personne qui parlait des écrans avec des courbes d’évolution de phénomènes physiques. Je ne me souviens plus de quoi.

        Je me suis fait la réflexion que l’on pouvait parfaitement y appliquer des indicateurs d’analyse technique !
        Article récent de Michel de Trading-Attitude : + 38% pour Plug Power aujourd’hui ! + 64% pour Livedeal !My Profile

      • Bonsoir Michel,

        Dernièrement, j’avais entendu qu’un film sur la bourse sortait au cinéma « le loup de Wall Street » : je me suis dit chouette, j’espère que ça va parler un peu de faits réels concernant les marchés financiers.
        La bande annonce m’a bien rafraîchie, j’ai renoncé tellement ça semblait cliché…

        Bonne soirée,
        Phil

      • Salut Phil,

        J’ai lu le livre original (The wolf of wall street) et la suite (Catching the Wolf of Wall Street). Les deux livres sont excellents… pour apprendre ce qu’il ne faut pas faire! 🙂

        J’attendais l’adaptation en film depuis longtemps. Léonardo Di Caprio était annoncé depuis des mois pour incarner Jordan Belfort. Il ne me paraissait pas être un bon choix pour ce rôle. J’avoue avoir été un peu déçu par la bande annonce… je regarderai quand même le film dans le doute.

        En tout cas l’histoire est une histoire vraie et montre les déboires et les excès de certains financiers!

        Ben
        Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Jeu concours: Le livre qui vous fait gagner en bourseMy Profile

  3. Bonjour Phil,

    Excellent article! Effectivement, beaucoup de gens voient la bourse comme une loterie mais comme vous le faites si bien remarquer, la valeur réelle d’une action n’est déterminée qu’au moment de sa vente. Et ça s’applique à tout un tas d’autres choses (sa voiture, sa maison, …).

    Concernant l’immobilier, je nuancerais votre propos en ce sens que la volatilité du prix du mètre carré est moins grande que pour une action et une moins value est plus rare sur la longueur (cf l’Indice INSEE des prix immobiliers entre 1998 et 2011 -> http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Indice_insee_mid_2011.svg).

    Longue vie aux articles sur la bourse /

    Cordialement
    Jay

    • Bonsoir Jay,

      Je pense que si l’on effectuait une cotation quotidienne des biens immobiliers, il se passerait exactement la même chose qu’en bourse.

      Penses-tu que la valeur d’une entreprise puisse varier de 10% voire plus en un seul jour ?
      Pourtant l’entreprise a toujours les mêmes usines, le même savoir-faire, les mêmes clients.
      Mais certain jour, la foule a décidé que l’entreprise est formidable et qu’elle mérite un très bon prix.
      Puis le lendemain c’est l’inverse.

      Prenons un exemple récent : En janvier 2013, l’action Apple qui plonge en un jour de 12% suite à des résultats records mais dont les perspectives sont jugées « peu encourageantes » par des « analystes ».
      -12% ça fait -60 milliards de dollars de perdus pour la capitalisation boursière (= la valeur estimée de l’entreprise par les marchés financiers).
      Comment la valeur d’une entreprise peut-elle diminuer de 60 milliards de dollars en un jour (ça représente 1 fois et demi les bénéfices nets annuels) ? Est-ce bien rationnel tout ça ?

      A mon sens, non 🙂

      Cordialement,
      Phil

  4. Bonjour,

    De nombreuses personnes diabolisent la bourse sans réaliser qu’une grande partie de leurs économies sont d’une manière ou d’une autre investies en bourse au final.

    Il n’existe pas des dizaines de domaines pour investir. Les deux principaux sont la bourse et l’immobilier. Mieux vaut apprendre à maitriser ces deux domaines, avoir une approche cohérente et comprendre ce que l’on fait, plutôt que de tourner le dos en croyant qu’on n’y touchera pas comme s’il s’agissait d’un pestiféré.

    Ben
    Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Jeu concours: Le livre qui vous fait gagner en bourseMy Profile

    • Bonsoir Ben,

      Effectivement, de mémoire, une partie des fonds du livret A est placée sur les marchés financiers.
      Idem pour les fonds euros des assurances vies qui contiennent environ 85% d’obligations d’états et d’entreprise.
      Et oui, tout ça c’est bien en bourse mais chuuut 🙂

      Bonne soirée,
      Phil

  5. Bonjour Phil,

    Pour reprendre l’analogie avec les jeux de hasards, la bourse se rapprocherait plus du PMU que du loto.
    Il faut choisir ses titres après avoir analysé tout un tas de choses, et ensuite on place un espoir, une conviction dans le fait que le titre va progresser.

    Comme pour beaucoup de choses les médias parlent de la bourse rapidement et seulement pour les faits marquant, en gros quand ça monte beaucoup et quand ça descend beaucoup… Mais à quand de vrais reportage didactiques qui expliquent que la bourse sert à pleins de choses et notamment à financer les entreprises et non pas seulement aux spéculateurs ?

    A bientôt,
    Marc.
    Article récent de Marc de Mieux Gérer Son Argent : Mon astuce pour appliquer vos bonnes résolutions financières et reprendre efficacement le contrôle de vos financesMy Profile

  6. Salut Phil !

    Excellent article 🙂 Il est vrai que beaucoup de personnes ont une image de la bourse souvent associée au casino, à la loterie, etc. A mon avis, cette image s’est pas mal construite avec les articles de presse de ces dernières années et les journaux TV…
    Article récent de InvestMan : Comment bien placer son argent en 2014 ?My Profile

    • Bonsoir InvestMan,

      Qui lit la presse lorsque le sujet évoque la bourse ? A la rigueur pour rigoler un peu…
      Si on s’enrichissait à faire comme tout le monde, ça se saurait 🙂

      Cordialement,
      Phil

  7. bonjour

    la bourse n’a rien d’un casino

    il faut choisir ses valeurs y se tenir à une stratégie.Par exemple, je prends des valeurs de rendement basses en sachant qu’elles remontent petit à petit en offrant des revenus réguliers.

    ludovic

  8. J’ai plus confiance au marché Français qu’Américain. Certes l’appât du gain facile est toujours présent avec les « initiés », mais au moins je ne reçois pas de coup de fil d’Agent de change tous les jours comme l’orque j’étais aux USA. La loterie existe surtout lorsque l’on ne connait pas bien l’entreprise dans laquelle on investi.
    Article récent de Armand : Le site web absolutwear.com vous permettra de dégotter un pantalon de moto cross.My Profile

  9. Vous dîtes qu’il est important d’évaluer la valeur réelle d’un titre boursier comme d’un bien immobilier.

    Je pense qu’il existe une grande différence entre « se faire une idée » d’une entreprise dans laquelle on ne mettra jamais les pieds et qui restera une simple ligne dans votre portefeuille plutôt qu’un actif en dur dans lequel vous pouvez avoir le total contrôle du montage (ce qui n’est pas le cas d’une entreprise) :

    => financement

    => gestion locative

    => emplacement géographique

    Je pense que la gestion en compte propre sur la bourse doit être considéré comme un hobby qui permet de faire fructifier une fraction des revenus à longs termes existants.

    Qu’en pensez-vous ?
    Article récent de Lionel : Comment investir avec la stratégie « ACDC »My Profile

    • Bonjour Lionel,

      Je pense qu’en analysant les états financiers sur 10 ans, on peut se faire un peu plus qu’une idée sur l’entreprise.

      Et personnellement, ça m’arrange bien que l’entreprise se gère elle-même comme une grande : si j’ai sélectionné une entreprise c’est que j’estime que son management est parfaitement compétent pour la diriger. Je me contente d’apporter des capitaux et de la suivre en agissant comme un propriétaire.

      Je pense que la gestion en compte propre sur la bourse doit être considéré comme un hobby qui permet de faire fructifier une fraction des revenus à longs termes existants

      Ça manque d’arguments non ?

      Cordialement,
      Phil

    • Bonjour !

      Un bien immobilier ne crée aucune valeur. C’est un véhicule d’investissement qui n’en est pas un. Il sert juste à compenser l’inflation. Et, ce, même si certains investisseurs (ils sont rares) arrivent à dégager de très bons rendements avec l’immobilier. Dans l’ensemble les rendements nets sont médiocres, juste de quoi compenser l’inflation.

      La bourse, au contraire, alimente en théorie le tissu économique. Les entreprises cotées créent de la valeur. Que cette valeur soit utile à la société ou pas, c’est une autre histoire.

      Prenons Air Liquide. Je viens d’apprendre qu’ils fabriquent une membrane pour les piles à combustible et que Toyota fabrique en série des voitures à pile à combustible, peut-être le véhicule du futur.

      Cela s’appelle créer de la valeur. Et c’est pour cela que la bourse sera toujours plus avantageuse que l’immobilier. Ce qui est trompeur c’est que dans l’immobilier on joue tout de suite avec 50 000 euros et pas 300 euros.
      On n’a jamais vu un bien immobilier d’habitation créer de la valeur. Seule une baise des taux d’intérêts et l’inflation créent une fausse impression de plus-value. Les prix de l’immobilier grimpent comme le prix des places de cinéma.
      Article récent de Michel de Trading-Attitude : +1200 % pour Let’s Gowex depuis le 1er signalMy Profile

      • Salut Michel,

        Je suis d’accord sur la création de valeur avec le financement au travers de la bourse. En revanche, acheter un bien immobilier dans l’ancien, le retaper et le revendre avec une plus-value, c’est aussi créer de la valeur, au même titre que les voitures à pile à combustible avec Toyota 😉

        Ben
        Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Performances boursières de plusieurs blogueurs en 2013My Profile

      • Ce qui crée de la valeur c’est le travail de celui qui retape. Le bien immobilier, lui, ne crée pas de valeur. La seule chose qui peut augmenter la rente (le loyer) c’est l’inflation ou le travail de quelqu’un qui améliore le bien.

        Par contre, l’activité d’acheter des biens immobiliers, de les retaper et de les gérer, c’est de la création de valeur. Et plus l’activité sera verticale et intégrée (on fabrique le bien, par exemple) plus il y aura de valeur ajouter.

        Se contenter de retaper un bien et de le louer en crée peu.

        Remarquez, trader ou investir en bourse en crée encore moins.
        Article récent de Michel de Trading-Attitude : +1200 % pour Let’s Gowex depuis le 1er signalMy Profile

      • Salut Michel,

        C’est pour cette raison que j’ai pris l’exemple précis « achat / rénovation / revente » pour la création de valeur. C’est à mon sens, le seul moyen rapide de créer de la valeur et du capital avec l’immobilier.

        Acheter pour louer, particulièrement en France avec l’état du marché, les droits des locataires et les lourdeurs administratives, je préfère passer mon chemin. Par contre, pour placer calmement un gros capital une fois indépendant financièrement, pourquoi pas…

        Ben
        Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Performances boursières de plusieurs blogueurs en 2013My Profile

      • OK, mais on sous-estime les risques dans l’immobilier. Et la seule chose qui différencie de l’investissement en bourse c’est que la plupart du temps on utilise l’effet de levier du crédit et que l’on joue sur très gros d’un seul coup.

        C’est sûr qu’en achetant une ruine et en en faisant un palace, les risques sont moindres (si on a bien estimé le coût des travaux), mais cela nécessite beaucoup de travail.

        Enfin, nullement besoin d’attendre d’être indépendant financièrement pour faire les deux 🙂 !
        Article récent de Michel de Trading-Attitude : Peut-on prévoir les cours de bourse ?My Profile

  10. Bonjour !
    Quand tu dis : « …afin d’éviter d’acheter n’importe quoi à n’importe quel prix. », j’ai envie d’ajouter : « et à n’importe quel moment », parce que savoir acheter au bon moment est également essentiel sur les marchés boursiers.
    Quant aux gens, c’est vrai, beaucoup le voient comme un casino. Mais ça vient du fait qu’ils pensent que tu investis au petit bonheur la chance. Ils ignorent simplement tout le travail qu’il y a à faire, avant de ne risquer ne serait-ce qu’un euro de ta poche.

    • Bonjour Johan,

      En fait, tout dépend de ta stratégie. J’avoue qu’avec la méthode « value » si l’entreprise est peu chère et que j’ai une excellente marge de sécurité (50%+) alors j’achète sans tarder.
      Donc je ne fais jamais de timing, juste du pricing 😀

      Cordialement,
      Phil

      • Cette vision des choses était celle du maître à penser de Warren Buffett. C’est une vision statique basée sur une valeur comptable à l’instant t.
        WB, lui, a investi sur des flux futurs. Une approche plus basée sur l’avantage compétitif à long terme.

        L’approche « value » est bien (bien que compliquée), mais l’approche « avantage compétitif » est mieux.
        Article récent de Michel de Trading-Attitude : Innate Pharma +31% et 287% depuis dernier signalMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.