Accueil / Débuter en Bourse / L’engouement pour les dividendes

L’engouement pour les dividendes

DividendesComme beaucoup de personnes, je lis quotidiennement des sites financiers pour m’instruire et me tenir au courant des informations économiques.

En cette période de crise, les articles vantant les mérites de l’investissement dans les dividendes se multiplient sur la toile : percevoir fréquemment un dividende semble avoir un côté rassurant pour les investisseurs.

Cependant, ce type d’investissement bien qu’efficace souffre malheureusement de quelques idées reçues.

Idée reçue #1 : investir dans les dividendes c’est plus simple !

Il ne suffit pas de regarder le montant du dividende et le ratio de distribution des bénéfices pour sélectionner les bonnes valeurs.

Vous devez vous assurer que l’entreprise pourra verser un dividende croissant durant la durée de votre placement.

Il est nécessaire d’analyser l’entreprise scrupuleusement :

  • comprendre son « business model »
  • analyser le marché sur lequel elle se trouve (concurrents, perspectives…)
  • vérifier sa solidité financière et ses résultats (free cash flow…)
  • s’assurer d’une politique de dividendes croissants
  • étudier les perspectives futures

Quel que soit votre type de placement (rendement, croissance, value…), vous devez comprendre dans quoi vous investissez et ne pas vous limiter à quelques indicateurs classiques.

Idée reçue #2 : une rente garantie de X % chaque année

Rien ne garantie le versement du dividende chaque année, et encore moins un dividende croissant.
C’est le conseil d’administration de l’entreprise qui va décider du versement du dividende et de son montant, selon les résultats et les perspectives.

Prenons un exemple récent : Vivendi.
Vivendi est une multinationale spécialisée dans les télécommunications et les médias.
Il y a quelques années, c’était l’action du bon père de famille : un dividende sympathique, croissant, et un cours de bourse relativement calme.
En 2011, Vivendi annonçait même que son dividende en 2012 allait augmenter !

Finalement en 2012, les perspectives sont relativement mauvaises et l’entreprise annonce une baisse de son dividende de 1,40 € (2011) à 1€ (2012).
Les investisseurs se retrouvent avec une baisse de 28% du dividende en 2012, et une action qui a chuté d’environ 12% depuis l’annonce.

L’erreur courante est de croire que les actions de rendement sont des obligations !
Un dividende n’est pas un coupon : il peut augmenter, stagner, diminuer voire disparaître au gré des résultats de l’entreprise.

« Les performances passées ne présagent en rien des performances futures. »

Bref…

L’investissement dans les dividendes peut être un excellent placement, mais il est nécessaire de réaliser une étude minutieuse en amont pour sélectionner les meilleures actions sur le long terme.

Ne vous laissez pas berner par les gros dividendes.
Aucun placement rémunérateur n’est sans risque.
Si une entreprise vous propose un rendement très élevé, c’est qu’il y a forcément un risque derrière.

Si vous n’avez pas les connaissances financières nécessaires, formez-vous : lisez des livres reconnus sur les dividendes, ou bien des sites fiables comme dividendes.ch.
Si vous n’en n’avez pas l’envie, la motivation ou le temps, passez votre chemin. Vous éviterez une belle déconvenue.

Si tout était simple et facile en bourse, tout le monde gagnerait, non ?

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

12 commentaires

  1. Bonjour,
    Je parle régulièrement des dividendes sur mon blog, ceci pour plusieurs raisons.
    Pour un français moyens qui désire se lancer en bourse, il est plus aisé d’analyser une société sur les 5-6 critères minimums à prendre en compte pour les dividendes qu’analyser les courbes pour du trading.
    Après il est important de toujours signaler que cela n’est pas sans risque, chaque investissement est risqué, si on ne souhaite prendre aucun risque il faut laisser son argent sur son livret.
    Article récent de Julien @débuter en bourse : Stratégie dividende : Le ratio de distributionMy Profile

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.

      Je pense que le « français moyen » doit comprendre qu’avant d’investir son argent en bourse, il va devoir s’investir lui même intellectuellement dans une période de formation financière.

      Ceci afin d’éviter des investissements sur des valeurs de types Pages Jaunes, dont le dividende en 2011 dépassait les 10%. C’était très alléchant !
      Une simple analyse démontrait que les fonds propres étaient de plus en plus négatifs et que malgré tout, l’entreprise continuait de verser un gros dividende, creusant encore plus ses fonds propres. Cette fuite en avant ne pouvait être éternelle.
      Maintenant, cette action de rendement verse un beau dividende de 0€.

      Pour ma part, même en investissant sur des valeurs de rendement, je fais également de l’analyse technique.
      Pourquoi ? pour améliorer mon timing et gagner quelques pourcents dès le départ.

      Cordialement,

  2. Bonsoir,

    La plupart des investisseurs novices font souvent l’erreur de se focaliser le montant du dividende versé par l’entreprise plutôt que de regarder ses fondamentaux.
    Par exemple pour Vivendi, je pense que son cours de Bourse peut encore baisser car on ne connait pas réellement les conséquences financières de l’entrée de Free dans le mobile et d’Al Jazeera Sport pour le football.

    Cordialement,
    Sovanna SEK.

  3. Bonjour,

    Personnellement, je n’investirais pas dans VIV en ce moment, sauf si j’avais une confiance totale en ses dirigeants.

    Cordialement,

  4. Merci pour m’avoir cité 😉
    Article récent de Jérôme : Dividendes : to be or not to be ? (épisode 1)My Profile

  5. Investir dans les actions à dividendes est intéressant à tout point de vue. la rentabilité est intéressante avec un risque moindre.
    il est possible de se constituer un capital rapidement en utilisent les dividendes croissant et le levier des intérets composés en réinvestissant les dividendes distribuées.
    Il y a plein d’autres raisons d’investir dans les actions. J’en parle ici:
    http://mikeinvestissement.wordpress.com/2014/10/27/dividendes-7-raisons-dinvestir-dans-les-actions/
    Article récent de Mike : Dividendes : 7 raisons d’investir dans les actionsMy Profile

  6. je ne vois pas le rapport avec cette théorie. je parle pragmatique et pas théorie et bon sens.
    une entreprise qui est capable de se développer, d’investir et de rétribuer ses actionnaires est saine surtout si elle le fait année après année.

    investir dans les dividendes n’est pas simpliste et demande un peu de méthode. Mais cela reste compréhensible et accessible au plus grand nombre.

    tu as pris vivendi en exemple mais pour contrebalancer tu aurais pu parler d’une valeur comme air liquide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge