Accueil / Placer son argent / Les différences entre placement et investissement

Les différences entre placement et investissement

Les différences entre placement et investissementDans les médias mais aussi dans la vie de tous les jours, les termes « placement » et « investissement » sont fréquemment utilisés, sans opérer de distinction aucune sur leur signification.

Pourtant à mon sens, ils ne veulent pas dire exactement la même chose…

  1. Le risque et la rentabilité
  2. Les connaissances exigées et le temps nécessaire
  3. La liquidité et la durée

Le risque et la rentabilité

Personnellement, le critère qui diffère fortement entre un placement et investissement, c’est la notion de risque encouru et l’incertitude de la rémunération finale.

TypeRisqueRentabilité
PlacementNul à faibleFaible
InvestissementFaible à élevéPotentiellement moyenne à forte

Un placement comporte généralement peu ou pas de risques et offre une rémunération relativement faible et connue à l’avance.
Par exemple, les supports monétaires classiques rentrent dans cette catégorie : livret A, plan épargne logement, livret d’épargne fiscalisé…

Un investissement quant à lui comporte une vraie part d’incertitudes quant au gain final et il est tout à fait envisageable qu’une perte permanente en capital survienne. Pour compenser, il est potentiellement plus rémunérateur qu’un simple placement.
Acheter un appartement ou des actions constituent, selon ma vision, des investissements.

Les connaissances exigées et le temps nécessaire

Un second critère discriminant concerne les connaissances exigées et le temps nécessaire à consacrer à l’étude.

TypeConnaissancesTemps avant la prise de décision
PlacementStandardFaible
InvestissementPointuesLong

Pour bien investir, j’estime qu’il faut posséder des connaissances pointues et du temps pour bien analyser la situation et éviter ainsi un mauvais choix. Par exemple, on n’achète pas un bien locatif sur un coup de tête, mais l’on va prendre son temps pour étudier le marché ainsi que la qualité du bien proposé.

Le placement est quant à lui plus aisé et plus immédiat dans sa prise de décision, étant donné qu’aucun risque important n’est encouru. C’est comme ouvrir un tiroir, y glisser son argent, et dire « voilà mon argent est placé ».

La liquidité et la durée

Enfin, dernier facteur et non des moindres : la liquidité.

TypeLiquiditéDurée estimée
PlacementForteQuelques jours à quelques mois
InvestissementFaibleQuelques années

Lorsque l’on se lance dans un investissement, on s’engage pour quelques années et l’on n’attend pas un résultat immédiat.

Aussi, il est plus délicat de se sortir d’un investissement étant donné que ce dernier est généralement moins liquide qu’un placement : dans l’immobilier, revendre un appartement peut prendre plusieurs mois. A noter tout de même que certains investissements boursiers sont parfaitement liquides mais parfois les conditions de marché peuvent vous empêcher de vendre rapidement : par exemple, dans le cas d’une grosse dégringolade inattendue du cours de votre action.

Voilà, c’était ma vision personnelle de ces termes 🙂

Et vous, quelle distinction faites-vous entre les mots « placer » et « investir » ?

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

14 commentaires

  1. Salut Phil,

    Selon moi « le cas d’une grosse dégringolade inattendue du cours de votre action » ne devrait jamais se produire avec un bon money management.

    En faisant de l’investissement sur la croissance, quoi qu’il arrive je sors d’une position si elle atteint les 8% de pertes, sans me poser de questions. Le scénario « Dégringolade » ne peut donc jamais se produire en théorie avec une telle approche. Je dis « en théorie », à cause des gaps baissiers importants qui peuvent quand même arriver.

    Par conséquent, mon portefeuille en bourse est toujours facilement liquidable avec au pire des cas environ 8% de pertes totales si toutes mes positions sont proches de cette limite. Dans la pratique, la plupart de mes positions sont bénéficiaires puisque je coupe les perdantes rapidement et laisse courir les gagnantes plus longtemps.

    En revanche, avec une approche value, « la dégringolade » peut effectivement se produire. Et cela peut prendre des années à se refaire, voire ne jamais y arriver…

    Ben
    Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Tasse avec anse: Pour les meilleurs gains en bourseMy Profile

    • Bonjour Ben,

      Je parlais ici de l’investissement en général, sans prendre en compte le type d’investissement choisi.
      L’approche est complètement différente lorsque l’on effectue du trading sur du court terme et lorsqu’on investit sur du long terme (>5 ans).
      Pour moi, une dégringolade du cours d’une action est tout à fait envisageable et permet d’ailleurs à l’investissement « value » d’exister : sans ces fluctuations, il n’y aurait jamais d’opportunités 😀

      Cordialement,
      Phil

  2. En effet, à voir de près même si ces 2 termes ont pour point commun la mise d’une somme, la finalité ni même la procédure n’est pas « identique ». Je pense qu’on parlera plus d’investissement quand il y a une part d’imprévisibles et de placement quand tout est planifié à l’avance. En tout cas, tu as bien fait de mettre la lumière sur ces 2 points.

  3. Bonjour,

    Pas mal, bonne prise de recul sur les 2 termes !
    Je suis assez d’accord avec toi, par exemple, mettre de l’argent sur un livret c’est un placement (peu rentable, peu de risque), invertir dans l’immobilier comme je l’ai fait c’est déjà plus de risqué (possibilité de coût caché : loyer impayé, travaux…) mais avec une rentabilité bien supérieure.

  4. Bonjour à tous,

    Selon moi, les différences entre épargner (placer) et investir:
    Épargner: cela signifie mettre son argent quelque part de sûr pour le récupérer par la suite avec des intérêts.

    Investir: cela signifie mettre son argent quelque part en prenant le risque de perdre les intérêts et une partie ou la totalité du capital en espérant faire grossir cet argent plus rapidement.

    J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet:
    http://www.bourseensemble.com/faut-il-epargner-ou-investir/

    Ben
    Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Appliquer CAN SLIM au CAC 40 et au marché françaisMy Profile

  5. Bonsoir à tous,

    Ça me rassure que je ne sois pas le seul à faire cette distinction car quand on écoute les médias, on ne sent pas franchement la différence…

    Cordialement,
    Phil

  6. Bonjour,
    Je n’y avait réfléchi dans l’intention de faire le « tour de la question ». Mais il y a une chose qui me semble et qui sont très lié à la distinction ici faite entre connaissance « faible » et « pointu » : responsabilité et liberté d’action/délégation et dépendance.

    Comme dis, « placer » c’est mettre dans un tiroir ; c’est à dire donner à quelqu’un la gestion à votre place : zéro responsabilité, implication et décision quasi-nulle, choix et action limité au strict minimum. Il n’est pas question ici de dénigrer ce qui préfère « placer » qu’investir : tous le monde n’a pas les possibilités de passer beaucoup de temps et de mettre les moyens indispensables. Il n’en est pas moins vrai que l’investissement oblige à être acteur et responsable, alors que dans le sens inverse on se met en position de client passif.

    A cela des répercussions, autant l’investissement apporte en échange de la satisfaction, autant l’autre cas met dans la situation d’un client quasi dépendant et donc éternellement insatisfait (voire parfois franchement hypocrite : je ne veut rien perdre mais gagner des intérêts tout en dénigrant le « gestionnaire »).

    Cordialement

    • Bonsoir Gilles,

      Merci pour ce commentaire intéressant.
      Je suis complètement d’accord sur le fait que lorsque l’on ne possède pas les compétences ou le temps pour investir, il vaut mieux se restreindre à sécuriser son capital sur des placements peu rémunérateurs mais garantis. C’est à mon sens une décision très intelligente 🙂

      Concernant la frustration, elle peut aussi survenir lorsqu’un investissement se passe mal et que l’on regrette amèrement de ne pas avoir simplement placé ce capital 🙂

      Au plaisir,
      Phil

      • Phill, Gilles,

        Si on n’a pas le temps ni les compétences, il vaut mieux placer son argent sur des actifs surs et peux rentables, ou le confier (aveuglement?) à un gestionnaire.

        Pour moi, la véritable problématique est plutôt: est-il bien raisonnable de ne pas consacrer du temps et de ne pas acquérir les compétences nécessaires pour investir son argent personnellement et convenablement? Etudier et travailler pendant des années pour ensuite « abandonner » son argent… ça pour moi, c’est pas raisonnable! 🙂

        Ben
        Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Appliquer CAN SLIM au CAC 40 et au marché françaisMy Profile

  7. Bonjour,
    En effet je pense qu’il est important de différencier les placements des investissements, la spéculation est également une activité à part qui n’a rien à voir d’après moi avec l’investissement, beaucoup de personnes ont tendance à tout mélanger. Chaque activité demande des aptitudes et des connaissances bien spécifiques.

    Pour ma part je préfère la spéculation je n’aurais pas la patience d’attendre des mois/années pour savoir si mon analyse était pertinente ou non .
    Article récent de yoyo : le macdMy Profile

  8. Bonjour,
    je suis tout à fait d’accord avec votre point de vue. Les placements, bien que moins rémunérateurs, génèrent des revenus sans aucun besoin d’intervenir.
    Pour que les investissements génèrent eux aussi des revenus passifs, ils faut beaucoup plus intervenir dans le déroulement du processus…

  9. Bonjour Phil,

    De mon point de vue, la notion de placement et d’investissement s’opposent seulement sur le critère de la durée: le placement est sur du court-court, l’investissement est sur du long terme.
    En conséquence, le placement peut être peu risqué, comme un livret A, ou très risqué comme ces fameuses subprimes. Ensuite un placement peut être liquide comme un Sicav de trésorerie ou peu liquide comme certaines SCPI. Mais même dans ce cas, il ne s’agit pas d’un investissement.
    Sur l’investissement, on est plutôt d’accord : il est lui généralement peu liquide (puisque sur du long terme) et risqué puisque son évolution peut être chaotique (au sens mathématique du terme).
    Je pense également que le placement est envisagé selon des critères uniquement financiers. Tandis que l’investissement intègre in fine des critères financiers, bien évidemment, mais d’abord des critères industriels et stratégiques (cf. l’investissement dans la valeur) liés au domaine dans lequel on investit. On ne décide pas de la même façon quand on place et quand on investit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge