Accueil / Placer son argent / Mes placements en 2012

Mes placements en 2012

Mes placementsAvec la crise actuelle et la fiscalité des revenus financiers de plus en plus lourde, on ne sait plus vraiment où placer son argent.

Les rendements des placements dits « sans risques » sont très bas, et la volatilité des placements risqués est à son paroxysme.

Détermination de l’objectif financier

Tout d’abord, j’ai commencé par déterminer mon objectif financier. On doit toujours se demander à quoi va servir ce capital, sur quelle période, et quels sont les risques à prendre.

  • Que vais-je faire avec mon argent ? Acheter ma résidence principale
  • Sur quelle période ? D’ici 5 – 8 ans
  • Quel risque suis-je prêt à prendre sur mon capital ? Faible car cet argent m’est nécessaire pour mon futur achat. Je ne cherche pas le rendement ultime en prenant des risques inconsidérés. Je veux au moins protéger mon capital de l’inflation.

Mon objectif étant clairement défini, je vais maintenant vous présenter mes choix de placements pour l’année 2012.

L’épargne de précaution

Quand on commence à gagner sa vie, la première chose à faire est de se constituer une épargne de précaution.
Il y a quelques années, j’ai placé environ 6 mois de salaire sur mon livret A pour me protéger des aléas de la vie (dépenses imprévues, licenciement, …)

Ma voiture commençant à se faire vieille, j’ai de l’argent immédiatement disponible sur mon livret A, s’il faut la remplacer au pied levé.

Cette épargne me permet d’être serein au quotidien, et je ne compte pas l’augmenter plus.

L’épargne logement

J’envisage d’ici 5-8 ans d’acheter ma résidence principale. C’est mon objectif financier majeur des prochaines années.

Pour préparer cet achat important, j’ai commencé par ouvrir un « Plan épargne logement » (PEL) pour me couvrir contre une éventuelle remontée des taux d’intérêts d’ici 2017-2020.
Puis, j’ai ouvert un « Compte épargne logement » (CEL) pour obtenir des droits à prêt à taux très attractif (3% actuariel en ce moment).

Ainsi, toute mon épargne 2012 sera dédiée à mon épargne logement : mon argent y est en sécurité, et ces placements me permettront d’avoir des avantages intéressants lors de mon achat immobilier.

Les assurances vies

Depuis la crise financière, les rendements des assurances vie sont au plus bas.
Les meilleurs fonds euros plafonnent à 3,75% net frais de gestion, et beaucoup de fonds de gestion ont fini dans le rouge vif l’année dernière.

Personnellement, je n’utilise que le fond euro de mes assurances vies : le rendement n’est pas exceptionnel mais le risque sur le capital est nul (sauf en cas de faillite de l’assureur). De plus, en terme de diversification des actifs, le fond euro me permet de posséder indirectement des obligations d’entreprises et d’états, avec une fiscalité plus douce que si je détenais ces obligations sur un compte titre.

Je possède deux assurances vie sur fond euro :

  • la première chez Ing Direct, sur le fond euro « Eurossima » (3,72% en 2012)
  • la seconde chez Fortunéo, sur le fond « Suravenir » (3,75% en 2012)

Pourquoi deux me direz-vous ?

Je ne sais pas si ces fonds seront toujours performants d’ici quelques années. Pour augmenter mes chances, j’ai préféré ouvrir plusieurs assurances vies.

De plus, si un de mes assureurs faisait faillite, j’aurais toujours une seconde assurance vie pour prendre la relève. N’oubliez pas que plus l’assurance vie est âgée, plus la fiscalité s’adoucie (maximale au bout de 8 ans).
Il est important d’en ouvrir une au moins pour prendre date !

J’y ai placé un montant minimal, juste pour prendre date : 1000 € chez Ing Direct et 500 € chez Fortunéo.

La Bourse

En 2011, j’ai décidé de me lancer en bourse.

L’objectif était clair : prendre de l’expérience, apprendre, sans se faire plumer.
Je n’y allais pas par cupidité, mais plus par envie, l’envie d’apprendre.

J’ai donc commencé par ouvrir un « Plan épargne action » chez Binck pour prendre date, et j’y ai investi une somme minimale pour commencer.

Même si les résultats sont bons, je n’investirai pas plus d’argent en bourse pour l’instant.
En 2012, je dédie ma capacité d’épargne à mon futur logement.

Enfin, j’ai ouvert un compte-titre chez Binck.
Si une belle occasion se présente à un prix fort intéressant, par exemple une obligation ou une action américaine, je pourrai en profiter pour l’acheter sans tarder. Il faut toujours rester à l’affût des opportunités du marché 🙂

Pour résumer

Voici mes placements 2012 :

  • une épargne de précaution déjà constituée sur mon livret A : sérénité
  • toute mon épargne 2012 sera dédiée à mon épargne logement (PEL, CEL) : anticipation
  • deux assurances vies sur fond euro ouvertes avec un capital minimal pour prendre date : diversification
  • un capital minimal investi en bourse pour prendre de l’expérience : apprentissage

Avec l’envie d’acheter ma résidence principale d’ici quelques années, ces différents placements représentent un bon compromis pour mon épargne 🙂

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

10 commentaires

  1. Salut Phil,

    Ta stratégie semble excellente et complètement en accord avec tes objectifs, bravo!

    Pour ton PEA et ton assurance vie, tu as bien fait de « prendre date »! Cette expression le fait toujours sourire car c’est bien une spécificité française où l’intérêt me semble plus que douteux, sois disant pour éviter la spéculation a court terme. Je reste sceptique… mais y’a pas le choix en France!

    Tu as une idée du montant de l’apport que tu recherches avant d’acheter ton bien immobilier?

    Ben
    Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Stratégies Gagnantes en Spread Betting – PARTIE 1/2My Profile

  2. Bonjour,

    Que de sage placement 🙂

    Dans une assurance-vie, tu dois aussi savoir qu’il est possible d’investir en Bourse dans des sicav ou trackers.

    Aujourd’hui, les seules opportunités, tu les trouveras sur le marché américain. Seulement ce n’est pas facile de faire son choix sur plusieurs centaines d’actions.

    Personnellement, je ne fais mon choix que sur les valeurs sur CAC40 et j’en trouve presque toujours.

    Alexandre

    • Bonjour Alexandre,

      A vrai dire, je n’aime pas les fonds de gestion des assurances vie.
      Si je veux prendre des risques, je les prendrai directement au travers d’actions sur mon pea/cto.
      Comme ça, si ça foire, ça sera uniquement de ma faute.

      Cordialement,

  3. On voit là que tu es sur la sécurité et que tu essayes de tout prévoir. Par contre ne trouves pas tu que ton argent travaille peu ?
    Article récent de Julien @investir immobilier : Pourquoi investir dans les SCPI, et pourquoi je n’en achète pas ?My Profile

    • Bonjour Julien,
      Je ne recherche pas la performance pour ce projet.
      La sécurité est plus importante à mes yeux.
      Si je veux vraiment avoir un bon rendement en ce moment, je dois passer par les actions.
      Et risquer mon capital pour quelques malheureux pourcents de rendements en plus, ça ne me convient pas du tout. J’ai besoin de mon capital.
      Cordialement,

      • Salut Phil,

        Fais attention à la fausse impression que ton capital est disponible n’importe quand avec la bourse. Tu peux effectivement en général fermer tes positions à tout moment, mais c’est rarement judicieux si ce ça ne fait pas totalement partie de ta stratégie de départ quand tu as ouvert tes positions.

        Ben

      • Bonjour Ben,
        Si je voulais investir dans les actions, je me donnerais un horizon de placement de quinze ans. C’est à partir de cette période que les actions deviennent un actif peu risqué par rapport aux obligations et aux monétaires.
        Cordialement,

  4. Bonsoir,

    je vois que tu es très raisonnable pour l’année 2012. Par contre, pour ton projet immobilier, prends ton temps pour négocier ton crédit sachant que les banques se serrent la ceinture.

    Cordialement,

    Sovanna SEK de GenY Finances.
    Article récent de Sovanna Sek : Olivier Delamarche – BFM Business – 26/06/2012My Profile

    • Bonjour Sovanna,
      Quand on cultive de l’argent durement gagné au travail, on n’a franchement aucune envie de le perdre !
      Oui je suis défensif 🙂
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge