Adieu ING Direct, bonjour Boursorama

Fin 2021, la banque en ligne ING Direct annonçait son intention de se retirer du marché français. Etant donné que j’utilisais cet établissement pour mon compte courant personnel, j’ai dû rapidement lui trouver un successeur.

11 ans chez ING Direct

En 2011, j’ai décidé de tenter l’aventure des banques en ligne.

J’y voyais deux avantages majeurs :

  • le coût : 0€ contre 7-8€ par mois dans une banque traditionnelle pour des prestations basiques (carte bancaire, chéquier, gestion du compte via internet)
  • la possibilité de réaliser toutes les opérations en ligne : à l’époque, il était courant de devoir passer dans une agence pour accomplir certaines opérations (comme l’ajout d’un RIB externe..)

Ainsi, mon choix s’était porté sur l’une des banques en ligne les plus reconnues : ING Direct.

Après plus d’une décennie d’utilisation quotidienne, j’étais satisfait du service rendu :

  • la carte bancaire fonctionnait bien, même à l’étranger
  • aucun souci avec les virements en ligne ou les prélèvements
  • les quelques chèques que j’ai utilisés étaient traités correctement
  • le service client répondait rapidement à mes questions
  • le site ou l’application mobile étaient stables et fonctionnels (malgré les quelques maintenances programmées)
  • enfin, ça m’a vraiment couté 0€ au total

Ma nouvelle banque en ligne : Boursorama

Malheureusement, ING Direct n’était pas une banque rentable, malgré 1 million de clients en France.

Ainsi d’ici la fin 2022, tous les comptes ING Direct des particuliers français seront clôturés. Seuls les crédits immobiliers ou à la consommation seront conservés.

Fort heureusement, ING Direct propose une migration simplifiée des comptes vers une autre banque ligne à ses clients : Boursorama.

Deux possibilités s’offrent aux clients d’ING Direct en 2022 :

  • Transférer ses comptes vers Boursorama via la procédure simplifiée
  • Transférer ses comptes soi-même vers une autre banque

Pour ma part, j’avais hésité entre les deux plus grosses banques en ligne en France : Fortunéo et Boursorama. Finalement suite à la mise en place de la procédure simplifiée de migration et les généreuses primes de bienvenue, j’ai opté pour Boursorama.

Migration de mon compte courant

Pour lancer la procédure simplifiée de migration du compte courant, il suffit de se connecter à son espace client et d’accepter de partager vos données personnelles avec Boursorama : ainsi, le formulaire du compte courant sera pré-rempli avec vos informations et vous serez redirigé vers le site de Boursorama. Dans mon cas, le compte courant était ouvert en à peine 10 minutes après fourniture de quelques justificatifs dématérialisés.

Quelques jours plus tard, j’ai bien reçu la carte de crédit et le chéquier que j’avais commandés.

Boursorama a mis en place un mandat de mobilité bancaire, nommé Easy Move, permettant de migrer automatiquement les prélèvements et les virements permanents. Grosso modo, les virements permanents sont déplacés chez Boursorama sous 1 mois et toutes les entreprises qui ont effectué un prélèvement lors des 12 derniers mois vont automatiquement recevoir les nouvelles coordonnées bancaires.

Pour l’avoir testé, ça fonctionne plutôt bien mais ce n’est pas magique :

  • en effet, certaines entreprises, bien que notifiées avec le nouvel IBAN, continuent de prélever chez ING Direct
  • un virement permanent a bien été migré automatiquement chez Boursorama mais il ne s’est pas exécuté (sans raison)

Ainsi, ne faites pas une confiance aveugle à ce service de domiciliation bancaire automatisé et vérifiez régulièrement vos virements et prélèvements lors des premiers mois.

Au final après 2 mois d’utilisation, tout fonctionne bien chez Boursorama : carte bancaire, virements, prélèvements, application mobile… Il y a d’ailleurs une fonctionnalité qui n’existait pas chez ING Direct et que je trouve top : les virements bancaires instantanés. C’est gratuit et ça marche vers ma banque traditionnelle ! Vraiment pratique pour renflouer un compte-joint sans attendre 2 jours ouvrés 🙂

A noter que mon compte courant ING Direct s’est fermé automatiquement 2 mois environ après le début du processus de migration.

Migration de mon épargne

Concernant le livret A et le LDD, il n’existe pas de processus de transfert : il est nécessaire de les clôturer (un seul livret A et LDD par personne) avant de les réouvrir manuellement chez Boursorama. A priori, ils seront fermés automatiquement quelques semaines après le début de la procédure de migration. Pour aller plus vite, j’ai appelé le service client et la clôture était réalisée en 5 minutes.

Concernant les comptes en bourse (PEA ou compte-titres), il existe également une procédure de migration simplifiée afin de les transférer. Ne possédant pas ce type de compte chez ING Direct, je n’ai pas pu tester.

A noter que pour l’assurance vie, les clients n’ont pas le choix : elle sera automatiquement transférée courant juillet chez Boursorama, en conservant les termes actuels du contrat de Generali (même fonds disponibles…).

Les banques en ligne sont-elles toujours intéressantes ?

Au final, pour quelques heures de travail, j’ai touché 220 € de primes de bienvenues :

  • ouverture du compte courant : 80 €
  • ouverture du livret A : 30 €
  • ouverture du livret développement durable : 30 €
  • ouverture d’un livret d’épargne fiscalisé : 30 €
  • utilisation du service de mobilité bancaire Easy Move : 50 €

Si vous n’êtes pas trop phobique des démarches en ligne, c’est plutôt rentable 🙂

Néanmoins, il y a un bémol dans l’histoire : le fait de devoir changer de banque de manière imprévue. Même si dans notre cas, c’était rentable, ça a occasionné quelques heures de travail non désirées et potentiellement du stress chez certains clients. Ce n’est jamais drôle de jongler avec 2 comptes courants et des prélèvements éparpillés.

Aussi, je me suis posé la question : est-ce qu’en 2022, les banques en ligne sont toujours intéressantes par rapport à des banques traditionnelles ?

Le meilleur argument des banques en ligne est indéniablement leur coût imbattable de 0€. Néanmoins, le modèle économique est fragile et l’on n’est pas à l’abri d’une fermeture de cette dernière.

Au niveau des fonctionnalités réalisables en ligne, je trouve que les banques physiques ont réalisé de gros efforts lors des années passées (surtout avec le covid). Personnellement, je ne suis plus obligé de passer en agence et je peux facilement signer numériquement des documents en ligne. Impensable, il y a 10 ans.

Au niveau des crédits immobiliers, j’ai une préférence pour les banques classiques, notamment si vous désirez emprunter à plusieurs reprises (pour du locatif par exemple). En effet, en nouant une relation de confiance avec votre conseiller, ce dernier pourrait devenir un allié précieux pour vos futures négociations.

Personnellement, j’ai opté pour le meilleur des deux mondes :

  • une banque traditionnelle pour le compte-joint avec le crédit bancaire
  • une banque en ligne pour le compte personnel et l’épargne

Je fonctionne ainsi depuis quelques années et ça me convient bien 🙂

A bientôt !

Phil

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

5 Commentaires

  1. Merci pour votre retour et votre avis sur Boursorama Banque et les banques en ligne en général, c’est toujours intéressant à lire !

  2. Comme d’habitude, sur tous les marchés disruptifs : 1 nouvel acteur crée une rupture, plein d’autres l’imitent en cassant les prix, puis concentration des offreurs (par fusion ou élimination de ceux qui ne sont pas rentables). Peu importe les levées de capitaux, c’est durer qui compte.

    • Bonjour,

      Tout à fait 🙂
      Cependant, je ne pensais pas qu’ING Direct, avec ses 1 million de clients, ferait partie des premières banques en ligne à se retirer du marché.

      Cordialement,
      Phil

  3. A lire ce post, on croirait que tout baigne dans l’huile…. relativisons :
    Je n’ai pour ma part pas eu de difficulté particulière pour la migration d’ING vers Boursorama.
    Le problème vient actuellement de Boursorama, qui ne sait pas absorber le flux de clients migrants.
    Aucune réponse aux différents mails envoyés depuis l’espace client, et 19 minutes d’attente pour avoir une conseillère, qui na rien voulu entendre :
    – Nos comptes courants ING sont toujours actifs, donc nous utilisons notre Mastercard ING pour nos achats, afin de diminuer l’encourt du compte.
    Or, Boursorama nous a envoyé à chacun une carte Visa, et facture maintenant des « frais d’inactivité » pour ces cartes (on en est à 36 €).
    On a clairement expliqué le problème à la conseillère qui tourne en boucle « le contrat prévoit au moins un achat mensuel, vous avez signé ce contrat ».

    Les clients ING sont bien accueillis chez Boursorama !

    • Bonjour Patrick,

      Merci pour votre retour d’expérience.
      Effectivement de mon côté, tout baigne dans l’huile mais je pense que j’ai eu de la chance en étant « migré » parmi les premiers 🙂
      Mon compte ING est fermé depuis longtemps et j’utilise Boursorama au quotidien.

      Cordialement,
      Phil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.