Accueil / Dépenser moins / Je suis multi-bancarisé et alors ?

Je suis multi-bancarisé et alors ?

Je suis multi-bancarisé et alors ?Il arrive fréquemment que lorsque l’on me demande conseils concernant l’ouverture de certains supports financiers, je réponde de la façon suivante :

Pour l’assurance vie, je te conseille d’en ouvrir une dans la banque Y, et pour ton PEA va chez Z.

Et là, on me regarde les yeux grands ouverts et on me dit :

Mais ça fait plusieurs banques ! Moi je veux tout au même endroit !

Malheureusement, c’est rarement possible

  1. Le beurre et l’argent du beurre
  2. Les avantages
  3. Les inconvénients

Le beurre et l’argent du beurre

Chaque banque a généralement ses points forts et ses points faibles. Certaines sont particulièrement douées pour proposer des assurances vie performantes et d’autres des frais de courtage en bourse très compétitifs.

Si vous voulez avoir les meilleurs produits possibles, il faudra piocher dans chaque banque ce qu’elles font de mieux.

Personnellement, voici les différents supports financiers que je possède en fonction des banques :

  • compte courant, livret A et assurance vie chez ING Direct
  • PEL, CEL & LDD dans une banque traditionnelle
  • assurance vie chez Fortunéo
  • plan épargne action (PEA) et compte-titres (CTO) chez Binck

Ainsi, j’ai pu choisir des produits parfaitement adaptés à mes besoins dans différentes banques.

Les avantages

Il est clair que l’avantage numéro un lorsque l’on est multi-bancarisé réside dans le fait d’avoir le choix parmi un large panel d’offres. Lorsque l’on se cantonne à une seule banque, on se retrouve souvent coincé avec des produits pas forcément compétitifs.

Généralement, on y ouvre un compte courant, tout se passe bien, et lorsque l’on souhaite ouvrir une assurance vie ou un portefeuille boursier, on se rend vite compte que les produits proposés sont complètement dépassés. Et bien souvent, par flemme, on souscrit à ces contrats car on n’a pas envie de cumuler les banques.

Un autre avantage à être multi-bancarisé, utile surtout si vous avez beaucoup d’épargne, réside dans la garantie en cas de faillite bancaire : en France, elle est de 100 000€ maximum pour les comptes de dépôts par épargnant et par établissement bancaire. Ainsi, en cumulant les banques, vous cumulez également les garanties. Il en est de même pour les assurances vie : 70 000€ par épargnant et par assureur.

Les inconvénients

On pourrait croire qu’avec plusieurs banques, la gestion des comptes est plus compliquée. Pourtant, j’ai 4 banques différentes et tout se passe parfaitement bien.

Tout d’abord, il convient d’être organisé un minimum et de ranger convenablement tous les papiers provenant des différentes banques afin d’éviter de les perdre ou bien qu’ils se mélangent.

Ensuite, chaque banque propose aujourd’hui un site web pour gérer ses contrats : ça permet de tout gérer depuis chez soi et de gagner un certain temps. Concernant les identifiants de connexion à ces sites, j’utilise une méthode simple et efficace : je les stocke dans un logiciel de gestion des mots de passe (Keepass) et lorsque j’en ai besoin, je vais les copier/coller depuis ce dernier. A mon sens, les identifiants sont complexes et il est souvent difficile de les retenir.

Enfin, sachez que même si j’ai plusieurs banques, je ne me connecte fréquemment qu’à une seule, celle servant à gérer mon compte courant. Les autres sont utilisées de manière périodique, uniquement lorsque le besoin s’en fait sentir.

A bientôt 🙂

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

24 commentaires

  1. Bonjour,

    Je partage ton analyse : les avantages d’être multi bancarisé sont plus importants que la gêne d’avoir à gérer plusieurs accès.
    Pour ceux pour qui c’est vraiment rédhibitoire, il existe des sites et applications proposés par certaines banques ou sociétés : budget de fortuneo, money center de boursorama ou linxo par exemple. Ces agrégateurs permettent d’avoir une vision globale de son patrimoine (money center est à mon sens le plus complet car il intègre aussi l’immobilier par exemple). Après il faut aussi avoir confiance … mais là c’est un autre problème … 🙂
    Article récent de jeremy : Comment optimiser votre crédit immobilier ?My Profile

    • Bonjour Jérémy,

      D’un point de vue personnel, je n’apprécie pas les applications qui demandent les identifiants bancaires : certes, c’est pratique car ça se met à jour automatiquement mais, en cas de fraude à la carte bancaire, la banque pourrait se retourner contre vous. En effet, lorsque l’on possède un compte courant, on ne doit jamais divulguer ses codes bancaires, même à une application « sécurisée » ! En cas de fraude, la banque pourrait dire « y’a bien fraude sur votre compte mais bon, vous avez divulgué vos codes secrets… c’est de votre faute… »

      Cordialement,
      Phil

      • Effectivement c’est à prendre en compte … J’avoue que même si je pense aux problèmes de « piratage » je n’avais pas pensé à ce type de remarques de la banque.

      • Le problème du piratage n’est pas à exclure non plus. Aucun système n’est infaillible.
        Je préfère télécharger mes relevés bancaires manuellement et ne pas donner accès à mes comptes à une application, même bancaire. La flemme peut coûter cher parfois 🙂

      • Salut Phil,

        Il existe une norme que les applications doivent respecter pour prouver qu’elles ont seulement un accès en lecture et non pas en écriture aux comptes. Je me rappelle plus du nom de cette norme malheureusement. C’est ce qu’utilise Mint.com par exemple et c’est regrettable que des applications comme celle-là ne soit pas accessibles en France ou Angleterre.

        Pour revenir au cœur de l’article, être multi-bancarisé est rarement l’option la plus simple, mais est de loin la plus avantageuse en terme de fonctionnalités et de coûts.

        Ben
        Article récent de Ben de Bourse Ensemble : Nouvel événement inter-blog: “Ma routine en bourse”My Profile

      • Bonsoir Ben,

        Heureusement que les applications n’accèdent aux données bancaires qu’en lecture seule 😀
        Néanmoins ça devient problématique si les identifiants de connexion sont dérobés.

        Cordialement,
        Phil

      • Salut Phil,

        Tu sembles assumer que c’est une évidence que TOUTES les applications n’accèdent pas aux données bancaires… mais ce n’est pas le cas avec les robots de trading par exemple. Ces applications accèdent à un compte en bourse en « écriture » pour opérer des transactions.

        Donc pas toutes les applications n’accèdent aux données bancaires qu’en lecture seule.

        Ben
        Article récent de Ben de Bourse Ensemble : La check-list Achat d’actions CAN SLIMMy Profile

      • Bonjour Ben,

        Tu as raison concernant les applications de trading, mais à vrai dire je n’en ai jamais utilisé.
        Donc ça ne m’était pas venu à l’idée 😀

        Au plaisir,
        Phil

  2. Parfaitement d’accord.
    Chaque établissement possèdes des qualités et inconvénients qui lui sont propres.
    J’ai pour ma part un peu la même configuration que la tienne:
    – compte courant chez Boursorama
    – LivA, LDD, PEL, CEL chez BNP Paribas (retail)
    – Assurances vie à la MIF et Fortunéo
    – PEA et compte titres chez Binck

    L’intérêt est comme tu l’as indiqué (même si ça ne me touche pas encore) la garantie 100K€ (70K€ pour l’assurance vie) mais surtout gagner en capacité à négocier avec les différents établissements.

    Votre banquier souhaite rapatrier chez lui les 100K€ que vous avez à la concurrence, c’est un vrai poids à la négociation d’un prêt immo par exemple.
    Il s’uffit d’accepter la proposition au moment de la négo.. La domiciliation des revenus, le rapatriement de l’épargne sont souvent imposées par les banques mais rien ne vous oblige à passer à l’acte.

    • Bonjour Benoît,

      Bonne remarque ! On peut effectivement négocier des conditions avantageuses contre un rapatriement d’épargne.
      Concernant le « non passage à l’acte », tout dépend si c’est stipulé dans le contrat. Dans ce cas, vaut mieux le faire 🙂

      Cordialement,
      Phil

      • C’est illégal de le stipuler.

      • C’est illégal de le stipuler comme condition d’obtention du crédit. En revanche ça reste légal de le stipuler contre un taux « préférentiel ».

      • Tout à fait, je m’étais mal exprimé, j’ai déjà corrigé mon commentaire 🙂

      • Effectivement, je me suis mal exprimé.

        De mémoire, il me semble que la banque peut vous proposer contractuellement un taux préférentiel à condition d’y domicilier les revenus.
        Si on ne respecte pas cette condition, elle peut alors appliquer le taux classique, moins intéressant pour l’emprunteur.

  3. « ranger convenablement tous les papiers provenant des différentes banques »
    A l’heure de la banque en ligne, les papiers sont (heureusement) de moins en moins nombreux 🙂 et en piochant à droite à gauche, on peut effectivement se faire une gestion bancaire a son image et dire « j’aime ma banque » 😉

  4. Bonjour
    Pourquoi avoir deux assurances-vie? Il me semble que le fond en euro ING et Fortunéo ont plus ou moins le même rendement.

    • Deux assurances vie est le grand minimum. Comme tu l’as indiqué, chaque banque/assureur/mutuelle possède ses propres rendements.
      L’optimisation fiscale intervenant après 8 ans de détention, personne ne peut savoir quelles seront les meilleures assurances vie dans 8 ans.
      Pour augmenter tes chances d’avoir une bonne assurance vie dans 8 ans, il faut prendre date sur plusieurs contrats aujourd’hui (quitte a y verser le minimum et à ne pas l’alimenter).

      Exemple: tout le monde ne jurait que par Afer il y a quelques années. Aujourd’hui, les choses ont bien changées. Les plus précautionneux ont pris date sur différents contrat et peuvent transférer leurs placements Afer vers un concurrent plus rentable aujourd’hui en conservant la même fiscalité

    • Bonjour Vanessa,

      Une assurance vie devient très intéressante fiscalement après 8 ans d’âge.
      Or, lors de la souscription, je ne savais pas si le fonds euro du contrat serait toujours compétitif d’ici 8 ans et plus, et il serait dommage de se retrouver bloqué avec une assurance vie fiscalement au top, mais dont le rendement serait devenu médiocre.
      Ainsi j’ai préféré ouvrir 2 contrats pour avoir 2 fois plus de chance. C’est juste une question de probabilité, me permettant ainsi de choisir l’assurance la plus compétitive pour y déposer mon capital.

      Cordialement,
      Phil

  5. Bonsoir Phil,

    Le fait d’être multi-bancarisé recense plusieurs avantages :
    – de lisser les risques en cas de faillite bancaire. Je rappelle que les 4 plus grandes banques françaises (BPCE, BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale) font parties des banques mondiales les plus systémiques.
    – de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier.
    – d’avoir le contrôle sur ses finances personnelles et ses investissements en cas de bonne organisation.

    Entre avoir plusieurs comptes bancaires et mettre tout son argent dans un unique banque, je préfère la première option. Par ailleurs, je te suggère de bien lire un de mes billets de mon blog sur les banques françaises. Cliquez sur : http://geny-finances.blogspot.com/2013/04/tout-savoir-banques-francaises.html

    Cordialement.
    Article récent de Sovanna Sek from GenY Finances : Olivier Delamarche – BFM Business – 09/09/2013My Profile

  6. Bonjour,

    Je suis aussi sur plusieurs établissements, chez moi au nombre de 4 (1 compte courant,1 ass vie, PEA BourseDirect et CTO Binck). Et tout se passe très bien. Les raisons évoquées sont les mêmes : répartition du risque, tarif, etc.

    Je rajouterai un avantage, qui n’est pas à l’origine de mes décisions mais qui est très sympa quand on l’a. Je l’appellerai  » modalités pratiques ». Les applications comme les info en streaming ne sont pas équivalentes, les qualités de l’un des prestataires peut équilibrer les faiblesses de l’autre prestation. Et il n’est pas rare que j’ai mes deux courtiers d’ouvert pour étudier ou me placer sur un même produits.

    De plus, plus le matériel prend de l’âge, plus c’est vrai. Ayant du parfois me positionné sur du vieux matériel non à jour dans ses applicatifs, certaines prestations ne fonctionnant tout simplement pas ; cela m’a permis quelques petites « économies » sur les situations ou il faut réagir vite…

    Bonnes journées
    Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge