Accueil / Débuter en Bourse / Analyser un tableau des flux de trésorerie

Analyser un tableau des flux de trésorerie

Analyser un tableau de flux de trésorerieLa semaine dernière, j’avais essayé de mettre en lumière l’importance d’un document comptable spécifique : le tableau des flux de trésorerie.

Ce document permet d’expliquer aux investisseurs les causes des variations de la trésorerie lors d’une période donnée.

On peut ainsi comprendre comment la société génère de l’argent, comment elle investit et comment elle se finance. Aussi, il est possible de détecter les possibles difficultés de financement pouvant survenir dans la vie d’une entreprise.

Aujourd’hui, nous passons de la théorie à la pratique en essayant d’extraire des informations utiles en lisant uniquement ce document comptable intéressant.

  1. Présentation d’un tableau de flux de trésorerie réel
  2. La méthode de calcul
  3. L’analyse du document
  4. Aller plus loin…

Présentation d’un tableau de flux de trésorerie réel

Pour commencer, nous allons utiliser un tableau des flux de trésorerie réel provenant d’une société existante.

Cette société c’est Thermador, une entreprise qui commercialise des accessoires pour le chauffage et la sécurité sanitaire.

Voici son tableau des flux de trésorerie lors de l’exercice 2012 (les sommes sont en milliers d’euros) :

Exemple de tableau des flux de trésorerie

Dans les encadrés rouges, on retrouve les catégories principales de ce document.

La méthode de calcul

La première chose qui saute aux yeux c’est la présence d’éléments incongrus dans le tableau des flux de trésorerie comme les amortissements…

Lors du précédent article, on avait défini que ce document comptable représentait les variations de la trésorerie au cours d’une période.

Or, les amortissements n’influent pas sur la trésorerie puisque cette notion comptable ne sert qu’à traduire l’usure des immobilisations : aucun argent ne sort des caisses dans ce cas.

Cette bizarrerie provient en fait de la méthode de calcul utilisée pour dresser le tableau des flux de trésorerie par les entreprises : elles utilisent la méthode dite différentielle qui compare le bilan de fin de période au bilan de départ pour calculer les variations de trésorerie.

Généralement, les comptables des entreprises partent du résultat net puis ajoutent les charges et suppriment les produits sans incidence sur la trésorerie pour obtenir la capacité d’autofinancement.

Ensuite, ils ajoutent la variation du besoin en fonds de roulement (la différence entre l’actif et le passif circulant) pour obtenir finalement les flux de trésorerie générés par l’exploitation de l’entreprise.

Bien que cette méthode de calcul soit très comptable et assez complèxe, retenez simplement son principe général.

L’analyse du document

Revenons maintenant à l’analyse du document présenté.

Nous allons commenter chaque catégorie de flux de trésorerie, représentés par les cadres rouges. Vous allez constater qu’il n’y a pas besoin d’être un professionnel pour faire parler ce document.

Premier cadre rouge : on constate que cette société a généré durant l’année 2012 plus de 19 millions d’euros de trésorerie grâce à son activité.

Second cadre rouge : elle a investi environ 1,5 millions d’euros, principalement dans l’achat de machines (immobilisations corporelles) et de brevets ou de logiciels (immobilisations incorporelles). Il faudrait lire le rapport annuel pour éclaircir ces investissements.

Troisième cadre rouge : enfin ses opérations de financement lui ont coûté 13 millions d’euros. Ce montant est uniquement dû aux versements de dividendes aux actionnaires.

On constate un point très positif : la société ne semble pas avoir de dettes financières puisqu’elle ne rembourse aucune mensualité d’emprunt durant la période. Cette entreprise générerait-elle suffisamment d’argent par son activité pour couvrir la totalité de ses besoins même à long terme ? Un petit coup d’oeil au bilan de l’entreprise permet de confirmer cette hypothèse.

Quatrième cadre rouge : au final, en sommant les différents flux (opérationnels, d’investissement et de financement), l’entreprise a amélioré sa trésorerie de plus de 4 millions d’euros sur l’exercice : 19 130 – 1 517 – 13 010 = 4 603 milliers d’euros.

Aller plus loin…

Lire un tableau des flux de trésorerie c’est bien mais ce n’est pas suffisant pour comprendre les variations de trésorerie d’une entreprise.

En effet comme pour tous les états financiers, il est conseillé de lire ces documents sur plusieurs années afin d’avoir une vision globale de l’entreprise.

Notamment si l’entreprise évolue dans un secteur cyclique, il est nécessaire de bien la connaître durant un cycle entier minimum. Sinon vous risquez d’avoir de belles surprises par la suite…

Pour vous convaincre, voici un résumé des flux de trésorerie de l’entreprise automobile Peugeot sur les 5 dernières années (en millions d’euros) :

Tableau de variation des flux de Peugeot20082009201020112012
Flux de trésorerie opérationnelle623 5704 0451 7521 417
Flux de trésorerie d’investissement– 3 243– 2 785– 2 802– 3 732– 2 448
Flux de trésorerie de financement5704 941106– 2 7711 859

Il n’y a pas besoin d’être analyste financier pour constater l’irrégularité des flux de trésorerie de cette entreprise prouvant la cyclicité du secteur automobile.

Alors soyez prudent et analysez bien les entreprises sur une période suffisamment longue (entre 5 et 10 ans) !

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

13 commentaires

  1. Merci pour ce récapitulatif. Je me mets cette page en favori pour pouvoir y revenir souvent.

  2. Merci pour cet article fort bien utile lorsque l’on débute!

  3. J’ai l’impression de lire mon cours de finance d’entreprise, c’est tellement bien ficelé au point où même ceux qui n’en ont jamais entendu parler peuvent se retrouver facilement.

  4. On ne se rassasie jamais d’informations sur le domaine de la finance lorsqu’on entre dans ce blog, merci pour le partage.

  5. merci pour ces quelques explications sur la finance , malgré mon bac finance et un cursus économique je suis un peu largué dans ce domaine
    Article récent de eric : blog de bourse , forex .My Profile

  6. Cela me rappelle mes cours de finance en Ecole de Commerce quand j’étais étudiant 🙂
    Merci en tout cas pour cet article qui permet de mettre les choses au clair pour certain et de rafraîchir la mémoire pour d’autre lol

    Cordialement.

  7. Merci pour cet article très interessant

  8. En pleine preparation de ma licence en Administration des affaires, les informations de ce blog me parraissent tres utiles, en ce sens qu’elles completent mes notions en matiere de finance.

    je vous en remercie!

  9. Bonjour, super article merci.

    Je suis porteur de projet, j’essaie de calculer la VAN de mon projet pour cela il faut que je construise un tableau avec les flux de trésorerie, d’investissements (immobilisation corporelle & incorporelle) année par année et flux de financement en initial (le financement équivaut à l’apport au compte courant d’associé de 230K€) .
    Pour calculer cette VAN dois je mettre les flux de financement en initial ou le cumul de mes immobilisations ? Et dans mon tableau des flux dois je mettre dans les emplois les remboursements au compte courant d’associé qui démarrent en N+3 ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge