Accueil / Débuter en Bourse / Ajout de frais d’inactivité chez mon courtier : rester ou partir ?

Ajout de frais d’inactivité chez mon courtier : rester ou partir ?

Ajout de frais d'inactivité chez mon courtier : rester ou partir ?Les débuts d’année riment généralement avec bonnes résolutions et changements. L’année 2014 ne déroge pas à la règle puisque mon courtier en bourse en a profité pour mettre à jour sa grille tarifaire.

Dans cet article, nous allons voir l’impact de ces modifications sur la gestion de mon portefeuille personnel.

  1. Les principaux changements
  2. L’impact sur mon portefeuille
  3. Rester ou partir ?

Les principaux changements

La semaine dernière, alors que j’allais consulter mon portefeuille boursier hébergé par mon courtier Binck, j’ai constaté qu’une mise à jour de la tarification était prévue pour la fin du mois de janvier 2014.

Curieux de savoir ce qui m’attendait, j’ai décidé de lire attentivement la nouvelle grille tarifaire et j’ai constaté des changements significatifs :

  • Les transferts de compte-titre, auparavant gratuits, deviennent payants : 15€/ligne avec un minimum de 85€
  • Le coût des transferts de PEA passe de 85€ fixe à 15€/ligne avec un minimum de 85€
  • L’ajout de frais de gestion en phase de clôture si des instructions sont manquantes de la part du client : 20€/mois
  • L’apparition d’une nouvelle offre 30 ordres par mois qui semble être intéressante pour les personnes passant beaucoup d’ordres dont les montants sont supérieurs à 10 000€ : 0,09% du montant de l’ordre supérieur à 10 000€ (au lieu de 0,10%)
  • Le passage d’une offre tarifaire à une autre coûtera la modique somme de 120€
  • Et surtout l’apparition de frais d’inactivité si aucun ordre n’est exécuté durant les 12 derniers mois : 5€/mois soit 60€/an

L’impact sur mon portefeuille

Personnellement, le changement qui m’impacte le plus est sans hésiter l’ajout de frais d’inactivité.

En effet, il m’arrive parfois de laisser vivre mon portefeuille plus d’un an sans y toucher :

  • si je ne trouve pas d’opportunités d’achat intéressantes (souvent par manque de temps)
  • si les actions que je possède en portefeuille ne sont pas suffisamment valorisées afin que je puisse procéder à une vente

Ainsi, l’année dernière après l’achat de mes actions Peugeot et Nokia, j’ai laissé une année s’écouler afin de consacrer du temps à ma formation boursière ainsi qu’à mes nombreux projets personnels 🙂

Et une année, ça passe très vite…

Enfin, j’ai une sainte horreur des contraintes interférant avec ma façon de gérer mon portefeuille : libre à moi de choisir quand j’achète et quand je vends. Se sentir forcer de réaliser un achat ou une vente pour éviter de payer 60€… C’est particulièrement ennuyeux.

Rester ou partir ?

Aujourd’hui, je me demande sérieusement si je ne vais pas aller chez un autre courtier ne pratiquant pas de frais d’inactivité. Sachant que je possède un PEA et un compte-titre, je risque potentiellement de payer 120€ par année d’inactivité.

Ainsi lors de mes précédents comparatifs entre les différents courtiers, j’avais remarqué que Bourse Direct était potentiellement intéressant dans mon cas sachant que j’effectue principalement des ordres d’environ 1 500€ aussi bien en France, qu’à Amsterdam ainsi qu’aux Etats-Unis.

A l’époque, j’avais choisi Binck car ce courtier était bon marché (c’est toujours le cas), qu’il n’avait pas de frais d’inactivité, et qu’il avait des frais annexes moindres (dont les frais de transfert). Mais avec la nouvelle politique tarifaire, je préfère payer un peu plus cher les ordres chez un autre courtier et me sentir « libre ».

Le service client m’a tout de même apporté une bonne nouvelle : l’application des frais d’inactivité ne sera pas rétroactive. Ce qui veut dire que l’on ne commencera à payer des frais uniquement d’ici un an. J’ai donc un peu de temps pour réfléchir 🙂

En tout cas, j’espère que Binck n’oubliera pas de mettre à jour sa page promotionnelle :
Frais d'inactivité Binck

Enfin, si des personnes sont chez Bourse Direct, vos retours d’expérience m’intéressent !

A bientôt 🙂

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

28 commentaires

  1. C’est malheureusement souvent le cas de tout ce qui est produit d’appel et sociétés cherchant à obtenir des parts de marché. On appâte le chaland avec des tarifs hyper intéressants, des fonctionnalités gratuites.. etc.. et une fois qu’on est habitués, on nous change les conditions en ajoutant des frais supplémentaires.

    IL est clair que les frais d’inactivité c’est le truc qui revient au même que des droits de garde ! Et surtout vu le tarif. Ils auraient mis quelque chose du genre 5 eur dans l’année si pas d’ordre, à la rigueur. Mais le fait qu’ils appliquent aussi des frais de transfert de cmpte alors qu’il n’y en avait pas !!! C’est prendre le client en otage. Il devrait être interdit de pouvoir modifier les conditions générales pour les anciens clients.
    Free par exemple, lorsqu’il changeait ses offres tarifaires pour les appels téléphoniques, ne l’appliquait qu’aux clients qui validaient les nouvelles conditions générales. Ainsi, si l’on voulait profiter des nouveaux tarifs c’était possible, mais on pouvait rester sous l’ancien systeme.

    une banque qui attire avec du tout gratuit puis applique des frais, c’est anormal.
    Je ne me fait pas d’illusion, en allant chez BDirecte , dans quelques temps, eux aussi modifieront leur offre lorsqu’ils auront assez de clients.

    Je reste encore chez binck, je souhaite en effet augmenter mes postitions sur les marchés US et Canada, et leurs tarifs sont largement plus compétitifs. Et puis 1 ordre a 2.5 er dans l’année ça devrait encore pouvoir le faire.
    J’espere qu ils envoient un mail 1 mois avant pour rappeller que des frais s’appliqueront en cas de non passation d’ordre. Car les CGU, beaucoup ne les lisent pas

    • Salut Oliv,

      C’est vrai! Les entreprises qui basent leur business model sur un système pour enfermer les clients n’est jamais bon. Un jour ou l’autre la concurrence trouvera un moyen pour leur prendre leurs clients pris en otage et l’hémorragie sera sévère! C’est ce qu’il s’est passé avec Free, Virgin Atlantic, etc.

      Ben

  2. peut on souscrire aux introductions en bourse chez binck ?
    chez cortal ca coute 15 €…

    • Bonjour Manu,

      Je n’ai rien vu de spécifique dans la grille tarifaire de Binck.
      N’ayant jamais participé à ce type d’opération, je pense que le plus simple est de contacter le service client.
      Sachant que généralement, les courtiers low cost, ne sont pas très doués pour les opérations exotiques.

      Cordialement,
      Phil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge