Accueil / Débuter en Bourse / The outsiders : un livre consacré à l’allocation de capital

The outsiders : un livre consacré à l’allocation de capital

The outsiders : un livre consacré à l'allocation de capitalAujourd’hui, je vais vous parler de ma lecture préférée de l’année. Il s’agit du livre The Outsiders : eight unconventional CEOs and their radically rational blueprint for success, littéralement « Huits chefs d’entreprises non conventionnels et leur plan radicalement rationnel pour le succès ».

  1. Trouver les outsiders
  2. L’allocation de capital
  3. Le mot de la fin

Trouver les outsiders

Dans ce livre de management paru en 2012, l’auteur William N. Thorndike a souhaité comparer les meilleurs chefs d’entreprises de la planète afin d’en extraire les caractéristiques communues.

Pour ce faire, il a pris comme point de départ Jack Welch, l’emblématique et non moins brillant dirigeant de l’entreprise General Electric entre 1981 et 2001.

Pour être considéré comme un chef d’entreprise d’exception (un outsider), il était nécessaire que l’action de l’entreprise réalise une performance boursière (dividendes inclus) supérieure à celle de General Electric sous la direction de J. Welch et ce durant une longue période, c’est à dire faire mieux que 20,9% par an pendant 15 ou 20 ans. Ce qui est exceptionnel en soi. De plus, il fallait également être meilleur que les concurrents de son secteur (sans doute pour éviter les secteurs en pleine expansion).

A partir de ces critères drastiques, l’auteur a retenu 8 chefs d’entreprises d’exception :

  • Tom Murphy de l’entreprise Capital Cities Broadcasting : 22,4% par an pendant 19 ans
  • Henry Singleton de Teledyne : 20,4% par an pendant 27 ans
  • Bill Anders de General Dynamics : 23,3% par an pendant 17 ans
  • John Malone de TCI : 30,3% par an pendant 24 ans
  • Katharine Graham du Washington Post : 22,3% par an pendant 22 ans
  • Bill Stiritz de Ralston Purina : 20% par an pendant 19 ans
  • Dick Smith de General Cinema : 16,1% par an pendant 43 ans
  • Warren Buffett de Berkshire Hathaway : 20,7% par an pendant 45 ans

Quand on constate leur performance boursière respective sur de si longues périodes, on ne peut qu’être admiratif de ces dirigeants : ils ont su faire prospérer leur entreprise ainsi que leurs actionnaires.

Dans ce livre, un chapitre entier est dédié à chacun d’eux.

Ensuite, l’auteur du livre a cherché les points communs entre ces 8 dirigeants et il s’est avéré qu’ils étaient tous d’excellents allocateurs de capitaux. De plus, ils avaient tous une vision long terme, rationnelle et décentralisée de leur business et étaient fortement impliqués dans l’actionnariat de leur entreprise.

L’allocation de capital

Attardons nous un instant sur l’allocation de capital.

D’une manière générale, pour qu’une entreprise réussisse et prospère sur le long terme, les dirigeants doivent prêter attention à deux facteurs clés :

  1. faire fonctionner au mieux l’activité
  2. réinvestir efficacement l’argent généré par l’activité : c’est ce que l’on appelle l’allocation de capital

Le capital à ré-investir peut provenir de différentes sources : l’exploitation de l’activité bien sûr mais aussi la souscription de dettes ou l’émission de nouvelles actions.

Cet argent peut être utilisé pour :

  1. soutenir une croissance interne en investissant dans l’exploitation existante
  2. acheter une autre entreprise afin d’opérer une croissance externe
  3. racheter ses propres actions quand elles sont sous-évaluées afin de créer de la valeur pour les actionnaires
  4. diminuer ses dettes quand les conditions de crédit deviennent plus favorables
  5. verser un dividende aux actionnaires quand l’entreprise n’a pas d’autres solutions plus intéressantes

L’allocation de capital est une activité délicate mais néanmoins cruciale dans la vie d’une entreprise.

En effet, nos 8 dirigeants d’exceptions se sont révélés extrêmement performants dans ce domaine et c’est d’ailleurs ce qui a fait la différence par rapport aux autres chefs d’entreprises sur le long terme, ces derniers étant plutôt enclins à se focaliser sur l’exploitation en elle-même.

Le mot de la fin

The Outsiders: Eight Unconventional CEOs and Their Radically Rational Blueprint for Success

Voilà ce que je peux dire de cet excellent livre. Il m’a d’ailleurs permis de prendre conscience de l’importance de la qualité du management d’une entreprise, ce qui a d’ailleurs fait évoluer ma stratégie d’investissement.

Même s’il n’est disponible qu’en anglais, il est néanmoins facilement compréhensible et très instructif 🙂

A bientôt !
Phil

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

4 commentaires

  1. Dans le TOP 5 pour moi, assurément !!

  2. Un peu dans le même esprit je viens de finir « 28 Business Thinkers Who Changed the World », de Rhymer Rigby.

    C’est moins impressionnant mais cela permet de découvrir certains investisseurs/entrepreneurs d’exception, et c’est assez facile à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge