Accueil / Placer son argent / Le livret A en 2013 : les changements à venir

Le livret A en 2013 : les changements à venir

Le livret A en 2013 : les changements à venirAlors que l’année 2013 arrive à grands pas, des changements majeurs pourraient intervenir concernant le placement préféré des français, le fameux livret A. Alors qu’une augmentation du plafond du livret est annoncée dès le début de l’année, il se pourrait bien qu’elle soit suivie par des modifications au niveau du taux de rémunération et de la fiscalité.

  1. Une seconde augmentation du plafond
  2. Une réévaluation du taux d’intérêt
  3. Une possible hausse de la fiscalité
  4. Le mot de la fin

Une seconde augmentation du plafond

Entre 1991 et 2012, le plafond du livret A est resté inchangé à 100 000 francs soit 15 300€. En prenant en compte l’inflation depuis 1991, 100 000 francs vaudrait aujourd’hui plus de 22 000€ : on se rend ainsi compte que la capacité de stockage du livret A s’est fortement réduite au fil des ans.

Les épargnants ne sont pas les seuls pénalisés par l’érosion du plafond due à l’inflation : en effet, 65% des montants collectés par ce livret réglementé sont centralisés à la caisse des dépôts et sont utilisés par l’Etat pour financer les logements sociaux.

Fin 2012, le gouvernement en place a annoncé comme objectif le doublement du plafond du livret A : qui dit plus (+) d’argent collecté, dit plus (+) de logements sociaux financés. Cette hausse devait se faire en 4 phases de 25% chacune.

Ainsi le 1er octobre 2012, une première augmentation de 25% a porté le plafond à 19 125€. Puis, le 1er janvier 2013, il sera encore augmenté du même pourcentage à 22 950€, soit une hausse de 50% comparé au plafond historique. Les deux dernières hausses interviendront probablement début 2015 et début 2016 selon le rapport Duquesne sur les réformes de l’épargne réglementée.

Notez bien que le plafond du livret développement durable n’évoluera pas le 1er janvier 2013 et restera à 12 000€.

Une réévaluation du taux d’intérêt

Généralement chaque 1er février et 1 août, le gouvernement peut choisir de réévaluer le taux de rémunération du livret A. La formule de calcul du nouveau taux d’intérêt a été détaillée dans cet article.

Pour faire simple et selon les conditions actuelles, le taux du livret A sera égale à l’inflation majorée de 0,25 % arrondie au quart de point le plus proche. Il est ainsi envisagé qu’au 1er février 2013, le taux du livret A passe à 2% voire même 1,75% puisque l’inflation actuelle est estimée autour de 1,5%. Si l’inflation dépasse un peu 1,5% alors le taux de rémunération de 2% sera choisi sinon il sera réévalué à 1,75%.

Cette réévaluation n’est pas une si mauvaise nouvelle que ça : certes le taux d’intérêt du livret A va baisser mais l’inflation a elle aussi baissé. Au final, ce livret remplit bien son rôle, à savoir protéger ses économies de l’inflation et donc son pouvoir d’achat.

Une possible hausse de la fiscalité

Lors de l’annonce du relèvement du plafond au 1er janvier 2013, il a été également annoncé par le Ministre des Finances que les modalités de l’épargne réglementée (livret A, livret développement durable…) allaient être revue.

A priori, on ne sait pas trop ce que l’on nous réserve. Mais en fouillant dans le rapport Duquesne, j’ai trouvé quelques informations intéressantes :

Personne n’imagine ni ne demande que les revenus des placements sur livret A
et LDD soient soumis à prélèvements fiscaux et sociaux au premier euro. En
revanche, l’idée de l’imposition des prélèvements sociaux (pas celle du
prélèvement libératoire à l’impôt sur le revenu), au-dessus d’un certain niveau de
dépôt
, ne doit pas, compte-tenu des éléments recueillis par la mission, être
considérée comme taboue.

En toute hypothèse, le raisonnement doit s’appuyer sur une exigence d’équité,
sur la volonté de diminuer la dépense sociale et fiscale (de l’ordre de 2,4 Mds€
au total par an) et sur la nécessité de favoriser l’épargne longue (si est retenue
l’idée d’offrir une option de placement de 3 à 5 ans sur les livrets, un élément
incitatif pourrait être d’exonérer les intérêts perçus des prélèvements sociaux qui
pourraient être décidés).

Pour résumer, il se pourrait que passé un certain montant de dépôt sur les livrets réglementés, les intérêts soient soumis aux prélèvements fiscaux et sociaux. Cependant, les épargnants qui laisseraient leur capital durant quelques années pourraient être exonérés de prélèvements sociaux : l’Etat souhaite favoriser l’épargne longue durée puisqu’ils utilisent ce capital pour investir sur de longues périodes afin de financer les logements sociaux.

Au final, aucune certitude mais il se peut que l’augmentation des plafonds des livrets soit accompagnée d’une hausse de la fiscalité.

Le mot de la fin

La hausse du plafond du livret A en janvier 2013 permettra aux épargnants de placer autant d’argent qu’il était possible d’y placer en 1991. C’est un simple réajustement assez intéressant pour les épargnants désireux d’avoir une grosse épargne de précaution.

Puisque l’inflation a été relativement faible à la fin de l’année 2012 (autour de 1,5% en décembre), le taux de rémunération du livret A va vraisemblablement diminuer en février 2013 pour atteindre les 2% (1,75% dans le pire des cas).

Enfin, il se peut que la fiscalité des livrets réglementés (livret A, LDD, …) se durcisse : si ces suppositions se révélaient exactes, je n’utiliserai que la partie non fiscalisée de ces livrets. Bloquer son argent quelques années sur son livret A ou son LDD pour bénéficier d’une rémunération proche de l’inflation comporte au final peu d’avantages pour l’épargnant. Dans ce cas, autant utiliser le fonds euros de son assurance vie.

Mise à jour du 13 janvier 2013 : le taux de rémunération du livret A au 1er février 2013 est annoncé à 1,75%.

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

12 commentaires

  1. Merci pour cet article très clair.
    Ceci dit je ne suis pas aussi certain que le livret protège vraiment de l’inflation réelle. L’inflation officielle est à 2 %. Mais l’inflation réelle doit plutôt être à 4 % facilement.
    ( Quand je regarge mes dépenses budgétaires sur les 2 dernières années en tout cas, je suis envrion à 3 %) .

    Et je ne parle pas de l’augmentation de la fiscalité….
    Bonnes fêtes
    Article récent de Alex de consommer malin : Points sur mes investissements de fin 2012My Profile

  2. Bonsoir,

    A l’heure actuelle, le Livret A protège à peine de l’inflation (1.4 % en novembre 2012) avec un taux à 2.25 %. Cependant, c’est l’Etat qui décide l’évolution du taux qui n’est pas forcément rétroactive par rapport à la donne économique.
    Concernant le doublement du plafond du livret A, mes collègues de travail et mes proches s’enthousiasment excessivement.
    Tout d’abord, pour arriver à 22950 €, je vois mal la majorité de la classes moyenne y arriver. Deuxièmement, doubler le plafond du livret A en période de crise peut paraître à première vue une bonne nouvelle. En regardant en profondeur, j’ai le sentiment qu’il y a quelque chose qui se cache derrière cette mesure dont nous savons que les encours du livret A financent le logement social mais peut être autre chose comme notre dette publique avoisinant les 90 % du PIB.
    Pour en être sûr de ce que je dis, il vaut mieux que je fouille dans les archives de l’histoire de France pour en savoir plus. Heureusement qu’il y a des sites web à ce sujet.

    A suivre.

    Bonnes fêtes et année 2013. Pour ma part, je vais le fêter en solitude car je suis malheureusement très malade (nez bouché, gorge rouge, mal de tête, un peu de fièvre).
    Article récent de Sovanna Sek from GenY Finances : Mes convictions fortes pour 2013My Profile

    • Bonjour Sovanna,
      Tout d’abord, je te souhaite une bonne année !
      Pour ma part, je n’utilise le livret A que pour mon épargne de précaution et je n’attends pas de ce placement une rémunération attractive. Tant que le capital placé est garanti et que le taux d’intérêt est plus ou moins proche de l’inflation, ça me va 🙂
      Bonne journée

  3. Il faut dire ce qui est, ce placement est mieux que rien et si l’on souhaite vraiment des placements qui rapportent il va falloir prendre des risques.

  4. Salut Phil, ce que j’apprécie dans ton article c’est que contrairement à la majorité des médias, tu ne prends pas d’une mauvaise façon la future baisse probable du taux. Tu expliques bien qu’il suit le taux de l’inflation et qu’il continue de jouer son rôle de protection du pouvoir d’achat.

  5. Franchement avec les 1.75%, ça devient de moins en moins rentable!

    Sachez qu’en Australie où il n’y a pas la crise les comptes sont rémunérés à 4,25%!!
    Article récent de tanned : Objectif sportMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge