Accueil / Débuter en Bourse / Analyser la solidité financière d’une entreprise : la liquidité

Analyser la solidité financière d’une entreprise : la liquidité

Investir dans des actions c’est avant tout devenir co-propriétaire d’entreprise. Afin d’éviter que l’investissement tourne au fiasco, il convient de bien analyser la société en question afin de la valoriser au mieux.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la première étape de l’analyse qui consiste à vérifier la solidité financière de cette dernière : pour ce faire, je vais vous présenter quelques indicateurs simples et compréhensibles permettant d’estimer la liquidité de l’entreprise.

  1. La liquidité
  2. Le ratio de liquidité générale
  3. Le ratio de liquidité réduite
  4. Avant d’aller plus loin

La liquidité

La liquidité mesure la capacité d’une entreprise à honorer les dettes arrivant à échéance sur le court terme, c’est à dire à payer d’ici à un an. On cherche ainsi à vérifier sa solvabilité pour les douze mois à venir.

Prenons un exemple pour comprendre ce qu’est une crise de liquidité.

Imaginons une entreprise qui ne possède qu’un seul actif : un immeuble de 100 000€.
Au niveau du financement de l’entreprise, on a 80 000€ de dettes et 20 000€ de capitaux propres.

Voici son bilan financier qui récapitule le patrimoine de l’entreprise :

Actif (emplois)Passif (ressources)
Immeuble100 000€Capital social20 000€
Dettes à long terme75 000€
Trésorerie0€Dettes à court terme5 000€

En lisant attentivement ce bilan, on constate que parmi les 80 000€ de dettes, 5 000€ sont à payer sur le court terme.

Le problème est que cette dette arrive à échéance dans 2 jours et qu’aucune liquidité n’est présente dans les comptes en banque (trésorerie à 0€).

Pourtant l’entreprise possède bien un actif dont la valeur excède nettement la dette à payer, c’est à dire son immeuble de 100 000€. Mais cet actif n’est pas facilement transformable en liquidités, en tout cas difficilement en 2 jours, sauf à le brader au premier venu.

Puisque la dette arrivant à échéance ne sera pas honorée à temps, l’entreprise sera en crise de liquidité.
Et si la situation perdure, la société pourrait aller jusqu’à déposer le bilan.

Afin d’éviter cette situation ennuyeuse, deux ratios de liquidités sont fréquemment utilisés par les investisseur et/ou les créanciers : le ratio de liquidité générale et le ratio de liquidité réduite.

Le ratio de liquidité générale

Une bonne pratique communément admise consiste à vérifier que les dettes à court terme sont bien financées par les actifs à court terme. Pourquoi ? Car les actifs à court terme sont aisément transformables en liquidités : stocks, créances client, placements financiers à court terme et bien sûr la trésorerie.

Notez bien que ce ratio simule un scénario de stress : l’entreprise liquide directement ses actifs pour payer ses dettes, dont les stocks qui sont vendus à leur coût de production. En réalité, les stocks sont vendus avec une marge : ils sont alors transformés en trésorerie ou en créances client.

On en déduit le ratio de liquidité générale (current ratio en anglais) suivant :

Ratio de liquidité générale = actifs à court terme / dettes à court terme

Une entreprise présentant un ratio de liquidité générale inférieur à 1 est potentiellement insolvable à court terme. Pour éviter une crise de liquidité, ce ratio doit être idéalement entre 1 et 2. Un ratio trop important peut indiquer que l’entreprise utilise mal son capital en conservant trop de liquidités au lieu de l’investir dans des actifs à long terme (comme des immeubles, des machines, des brevets…).

Ce ratio s’applique bien pour des entreprises industrielles dont la génération de trésorerie n’est pas continue : par exemple dans l’aéronautique, il peut se passer de longs mois entre la fabrication d’un avion et la réception du paiement. Pourtant, il faudra bien honorer les dettes arrivant à échéance !

Le ratio de liquidité réduite

Le ratio de liquidité réduite est encore plus conservateur dans l’approche : comme pour le ratio précédent, on simule le fait qu’aucun bénéfice ne sera perçu d’ici à douze mois, mais en plus on envisage qu’aucun stock ne sera vendu !

Ainsi, on devra réussir à payer les dettes à court terme avec tous les actifs circulants sauf les stocks : créances client, placements financiers à court terme et la trésorerie.

Ratio de liquidité réduite = (actifs à court terme – stocks) / dettes à court terme

Ce ratio doit être supérieur à 1 notamment pour les entreprises industrielles.

Avant d’aller plus loin

Vous l’aurez sans doute compris : une crise de liquidité est un problème qui n’est pas à prendre à la légère, et chaque investisseur devrait s’assurer de la solvabilité à court terme de la société dans laquelle il investit.

Les ratios présentés précédemment constituent une première étape dans l’analyse. Ils sont à comparer avec les normes du secteur d’activité, et ils ne remplacent bien évidemment pas une étude approfondie de la santé financière de l’entreprise.

D’ici quelques semaines, nous verrons d’autres indicateurs supplémentaires pour mesurer l’endettement et la couverture de la dette afin de poursuivre l’analyse de la solidité financière d’une entreprise.

A bientôt !
Phil

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

3 commentaires

  1. Merci pour cet article.

    Comme je débute complètement en investissement, j’aimerais savoir s’il existe une grille de lecture / une checklist / un « mode d’emploi » de tous les points à vérifier lorsque l’on souhaite analyser une entreprise.

    Sais-tu où je peux trouver quelque chose de ce type de bien fait sans être trop indigeste pour un néophyte ?!

    Bonne journée !

    • Bonjour Benjamin,

      Je n’en connais pas personnellement mais je pense que les prochains articles sur ce thème vous aideront à réaliser une checklist assez complète.
      N’hésitez pas à poser des questions si des notions vous semblent floues 🙂

      Cordialement,
      Phil

  2. Article très intéressant. Hâte de lire la suite !
    Article récent de Pierre : Nos solutions pour investir facilementMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge