Accueil / Placer son argent / Le livret d’épargne populaire en 2013

Le livret d’épargne populaire en 2013

Le livret d'épargne populaire en 2013Dans la famille des livrets réglementés, tout le monde connaît le célèbre livret A, le livret de développement durable ainsi que le livret jeune.

On connaît également ceux destinés à financer l’achat d’une résidence principale : le plan épargne logement (PEL) et son cousin le compte épargne logement (CEL).

Cependant, le livret d’épargne populaire (LEP) fait parti des livrets réglementés les moins connus du grand public. Dans cet article, nous allons voir quelles en sont les modalités et les restrictions ainsi que ses utilisations potentielles.

  1. Les modalités du livret
  2. Réservé aux plus modestes
  3. Les utilisations potentielles

Les modalités du livret

Tout d’abord, voyons les caractéristiques du livret d’épargne populaire, communément abrégé LEP :

CritèreDescription
Nombre de livrets maximum par titulaireUn par titulaire, deux par foyer
Disponibilité des fondsImmédiate
Montant minimal sur le livret30 €
Plafond7 700 € pour les versements
Quand le plafond est atteint, les intérêts capitalisent tout de même
Taux d’intérêts2,25% actuellement
Égal au taux du livret A majoré d’un demi point (+0,5%)
Versements des intérêtsLes intérêts sont calculés tous les quinze jours et versés le 31 décembre de chaque année
FiscalitéPas d’impôts ni de cotisations sociales
Risque sur le capitalNul

Grâce à ce tableau, on se rend facilement compte que le livret d’épargne populaire est une sorte de livret A amélioré.

En effet, son fonctionnement est très proche du livret préféré des français avec en plus une rémunération supérieure de 0,5% à ce dernier.

A noter tout de même un plafond assez bas : on ne peut verser plus de 7 700€ sur ce livret.

Réservé aux plus modestes

Oui mais voilà, le LEP n’est pas accessible à tout le monde.

Tout d’abord, il faut être résident fiscal français pour y prétendre.

Ensuite, il faut également respecter une condition basée sur les ressources :

  • soit être non imposable
  • soit que le montant de l’impôt sur le revenu inscrit sur le dernier avis d’imposition soit inférieur à 769 € (hors crédits d’impôts et réductions fiscales) quel que soit le type d’imposition choisi (personnelle ou commune)

Pour faire simple, pour y avoir droit, il faut payer très peu d’impôts puisque le LEP est en fait destiné aux personnes disposant de peu de ressources.

Les utilisations potentielles

Si vous respectez les conditions d’accessibilité du LEP, ne vous privez pas pour utiliser ce livret sympathique.

Grâce à son taux d’intérêt avantageux, la disponibilité immédiate et garantie des fonds, il sera un parfait allié pour héberger votre épargne de précaution : entre 3 et 6 mois de salaires pour faire face aux imprévus de la vie.

Enfin, sachez que si vous perdez l’éligibilité au livret d’épargne populaire, vous avez jusqu’au 31 décembre de l’année pour en demander la clôture auprès de votre banque.

Épargnez bien 🙂

Si vous souhaitez nous soutenir, alors partagez cet article autour de vous.
Merci !

Vous souhaitez améliorer votre culture financière ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine les derniers articles dans votre boîte aux lettres ainsi qu'un guide de 45 pages sur les placements financiers sans risques.

C'est complètement gratuit et garanti sans spam.

14 commentaires

  1. Petite précision, le montant d’impôt à retenir est celui calculé avant imputation des divers crédits d’impôts, avoirs fiscaux et autres réductions, et çà change pas mal de choses ;-).

  2. Le LEP est effectivement plus intéressant que le Livret A et si on respecte les conditions pour y accéder, autant en profiter. Cependant, vu le niveau actuel des taux d’intérêts, j’aurais tendance à dire qu’il faut se renseigner sur d’autres solutions si on cherche à réellement faire fructifier son argent !
    Article récent de Michael de LEP : Le plafond du LEP reste à 7 700 eurosMy Profile

    • Bonjour Michael,

      Le LEP tout comme le livret A ou le LDD n’est intéressant que pour y loger son épargne de précaution, pas pour « gagner » de l’argent 🙂

      Cordialement,
      Phil

  3. Bonjour !

    avec ce genre de livret vous perdez de l’argent.

    Investissez en bourse en direct via un PEA. Si vous ne voulez pas vous fatiguer investissez dans des valeurs de rendement (ce n’est pas ce que je préfère) qui rapportent 5 à 10% par an (sans compter d’éventuelles plus-values).
    Article récent de Michel de Trading Attitude : Comment investir en bourse pour sa retraiteMy Profile

    • Bonjour,

      Il ne faut pas faire l’amalgame entre placements et investissements.
      Pour moi, le livret A est un placement, garanti qui plus est, qui permet de garder de l’argent à portée de main.
      Investir c’est complètement différent : le rendement est « potentiellement » meilleur mais quid des connaissances nécessaires et de la gestion du risque ?

      Ne nous laissons pas uniquement guider par la cupidité pour choisir ses supports financiers 🙂

      Cordialement,
      Phil

      • Certes, la différence est floue (en tout cas pour moi). La disponibilité du LA est certaine. Par contre, est-ce un placement ? Avec un taux d’inflation réel supérieur à 1,25% (quand tout augmente de 5% par an, comment cela se fait-il que l’inflation soit de 0,8% seulement ?), le LA est un moyen de perdre de l’argent.

        Quant à la « cupidité », on ne peut pas dire que vouloir 5 à 10% de rendement c’est être cupide 🙂
        Quand on investit dans l’immobilier, avec des taux d’emprunt à 3%, il faut (pour que le placement soit rentable) que cela rapporte plus de 3% net net (soit 10% brut).

        En bourse c’est pareil. Le rendement vient soit des dividendes (mais c’est plus risqué) soit des plus-values potentielles : même sur des valeurs de croissance qui versent 1% de dividende seulement, 1% d’une valeur qui croît cela devient intéressant sur le long terme.
        C’est la stratégie de WB avec ses actions-obligations.
        Article récent de Michel de Trading Attitude : Comment investir en bourse pour sa retraiteMy Profile

      • Michel,

        L’inflation officielle est autour de 1% en ce moment. Après, ça reste une moyenne nationale, nous sommes d’accord 🙂

        Pour moi, il existe un monde entre le livret A et l’investissement boursier.

        Le livret A c’est :
        – simple : on dépose son argent et on attend le 31 décembre
        – garanti : pas de pertes nominales
        – parfait pour avoir des liquidités à portée de main
        – couvre à peu près l’inflation officielle (dépend des mises à jour du taux)

        L’investissement boursier c’est :
        – une prise de risques : puis-je perdre une partie du capital ?
        – des connaissances nécessaires : que ce soit en immobilier ou en bourse, il faut de réelles connaissances pour investir. Sinon on achète n’importe quoi à n’importe quel prix, et on se fait plumer.
        – du temps : analyser sérieusement une société ça prend quelques heures à minima.

        Pour moi, en définissant son objectif financier (quand aurais-je besoin de mon argent, quel risque prendre, quel rendement viser ?), on sait clairement si on doit placer son argent ou bien investir.

        C’est pour ces raisons que ces 2 supports financiers sont incomparables puisqu’ils ne servent pas à la même chose 🙂

        Cordialement,
        Phil

      • Pour sûr, Livret A et investissement en bourse sont incomparables.
        Le premier sert à mettre de côté de l’argent dont on pourrait avoir besoin. Il permet de suivre un peu l’inflation.

        Sur le plan national le Livret A dessert l’économie car les fonds versés servent à construire avant tout des logements sociaux. Ce n’est pas de l’investissement national. Cela crée une charge supplémentaire pour les organismes sociaux. Ces fonds seraient plus utiles dans la vraie économie.

        Le second se fait avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Il nécessite des connaissances et comporte plus de risques, mais il n’y a pas de baguette magique. Les placements de Monsieur Toutlemonde ne rapportent rien. Il faut faire partie des 20% les plus malins / instruits pour s’en sortir mieux.
        Et franchement, la bourse ce n’est pas si compliqué que cela.
        Article récent de Michel de Trading Attitude : Comment investir en bourse pour sa retraiteMy Profile

      • Nous sommes d’accord 🙂

    • De toute façon ceux qui peuvent prétendre à ce livret ne le font pas pour gagner de l’argent, déjà si ils arrivent à mettre de coté c’est un miracle, quand on voit le cout de la vie en France depuis l’euro je me demande même comment les ménages modeste font pour survivre…
      Article récent de Lea de bricolea.fr : atnepoxy : Le nettoyage de graffitiMy Profile

      • C’est tout à fait vrai, Léa. Mais c’est pire que ça. Ils n’ont pas l’état d’esprit pour aller ouvrir un PEA chez un broker (gratuit chez certains) et investir sur du Total (par exemple) qui rapporte 5% par an.
        Non, Total c’est plutôt la boîte qu’on critique !
        Article récent de Michel de Trading Attitude : Apprenez à coder en MQL4 avec un cadeauMy Profile

      • Bonjour Lea,

        Je ne suis pas tout à fait d’accord. On peut être non imposable parce qu’on a des revenus qui ne sont pas énormes et quand même réussir à mettre un peu d’argent de côté chaque mois. Certes des petites sommes mais qui mises bout à bout constituent tout de même un capital. Cela permet de prendre ses précautions en cas de besoins et même si c’est peu de gagner de l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge